Lontzen 4710

La Ligue pour la Protection des Oiseaux a besoin de vous : elle recherche un terrain en Wallonie pour son futur hôpital

La Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux se lance dans un projet d’envergure : la création d’un nouveau Centre de Soins pour la Faune Sauvage en Wallonie, soit un véritable Hôpital Faune Sauvage !

Ces derniers mois, la Ligue a du tirer la sonnette d’alarme : le nombre d’animaux pris en charge par le Centre de Soins de Bruxelles et surtout par les différents centres (CREAVES – les Centres de Revalidation des Espèces Animales Vivant à l’Etat Sauvage) présents en Wallonie ne cesse d’augmenter.

Le printemps dernier, une multitude de centres de revalidation pour la faune sauvage ont dû fermer leurs portes au public suite à l’atteinte maximale de leurs capacités d’accueil. Certains animaux n’ont pas pu être pris en charge par manque de moyens et d’infrastructures adaptés. Des riverains ont dû faire plusieurs centaines de kilomètres pour apporter un animal blessé au Centre de Soins de Bruxelles parce qu’il n’y avait pas d’autre solution, déclare Nadège Pineau, Responsable du Centre de Soins de Bruxelles.

Créer un centre de référence

Dans ce contexte quelque peu particulier, l'équipe de la Ligue travaille depuis plusieurs mois sur le projet d'installation d'un hôpital dédié à la faune sauvage en Wallonie. La volonté est d’en faire la référence en termes de soins, de préservation, de revalidation mais aussi de pédagogie.

En effet, ce centre pourra former les soigneurs, les membres et les bénévoles des CREAVES déjà présents. En outre, un espace sera consacré aux conférences pour sensibiliser le grand public à la préservation de la nature et de la biodiversité. L’idée, c’est aussi d’endiguer la surcharge des centres de revalidation en palliant les capacités d’accueil des autres centres.

Par ailleurs, un pôle " Recherche " sera développé pour des collaborations avec les universités. Enfin, une Boutique Verte offrira des conseils aux riverains désireux de préserver la biodiversité.

A la recherche d'un terrain en Wallonie

Pour réaliser ce projet ambitieux, la Ligue recherche donc un site wallon capable de l’accueillir…La surface totale du futur bâtiment devrait avoisiner les 1.500 à 2000m2.

Pour permettre aux rapaces et aux grands échassiers de récupérer toutes leurs capacités d’envol, des volières seront installées en extérieur. La surface recherchée devra donc atteindre un minimum de 3 hectares. Pour des facilités d’accès, le nouveau Centre devrait idéalement être à proximité d’une autoroute ou de grands axes.

Aujourd’hui, la Ligue vous invite donc à les contacter si vous disposez ou avez connaissance d’un terrain susceptible d’être adéquat. Vous pouvez le faire par mail (info@protectiondesoiseaux.be).

La Ligue avec Vivre Ici (M.M)