Lontzen 4710

Cantons de l'Est : plus de 85% d'occupation pour les gîtes durant les vacances

Alors que les vacances de carnaval touchent à leur fin, l'agence du tourisme de l'Est du pays a mené une enquête en ligne auprès des prestataires du tourisme dans les cantons de l'Est.

Il ressort de cette enquête que les gîtes ont été privilégiés à d'autres formes d'hébergements.

Les voyages touristiques vers l'étranger étant interdits, beaucoup de Belges ont passé les vacances au pays et ont opté pour la location de maison de vacances dans les cantons de l'Est. On estime qu'il y avait 65% de Flamands, 25% de Wallons et 10% de Bruxellois. Beaucoup d'étrangers ont par contre été contraints d'annuler leur séjour en Belgique, indique l'agence du tourisme dans un communiqué.


A lire aussi Les Flamands réservent en masse des gîtes en Ardenne pour février


"Comme l'enquête en ligne le confirme, 87,5% des propriétaires de gîtes ayant répondu au questionnaire évaluent cette semaine à aussi bien, voire meilleure, que l'an dernier à pareille époque. L'annulation des cortèges de carnaval n'a selon eux joué aucun rôle", explique l'agence du tourisme qui précise que des activités alternatives avaient été mises en place sur le thème du carnaval.

La situation était bien plus compliquée pour les gîtes de grande capacité et certains n'ont d'ailleurs pas encore rouvert leur établissement et doivent faire face à des pertes de revenus considérables.

"En ce qui concerne le secteur de l'hôtellerie, des chambres d'hôtes et des auberges, seuls 55% des participants à l'enquête étaient ouverts. Parmi les établissements ouverts, le taux d'occupation était en moyenne de 46,6%, ce qui est inférieur aux résultats de l'année précédente", détaille l'agence du tourisme.

L'annulation des festivité carnavalesque semble n'avoir eu que peu d'incidence sur le secteur hôtelier. "Ceci semble signifier que le carnaval amène du tourisme d'un jour et a donc peu d'impact sur le tourisme en matière de nuitées. La Saint-Valentin a par contre fourni des réservations pour le week-end", analyse l'agence touristique.


A lire aussiIl y a 100 ans, les Cantons de l'Est devenaient belges


Même s'ils ont pu rouvrir depuis peu les campings n'ont pas été très prisés, avec un taux d'occupation qui varie entre 10 et 20%.

Le complexe hôtelier du Val d'Arimont à Malemdy, affichait par contre complet. A Worriken, le complexe de vacances au bord du lac de Bütgenbach affichait lui un taux d'occupation de 40%. "Dans l'ensemble, la crise du coronavirus a frappé de plein fouet de nombreux prestataires touristiques des Cantons de l'Est. Ce sont surtout les hôteliers et les restaurateurs qui font face à d'énormes pertes, de même que les gestionnaires d'activités touristiques et les gestionnaires de gîtes de grande capacité. Grâce à sa variété d'activités de plein air telles, entre autres, que la randonnée et le vélo, la région reste une destination de vacances populaire, en particulier pour les Belges cette année. Tous les prestataires du tourisme espèrent une amélioration au printemps, avec la réouverture de tous les secteurs et ainsi, une possibilité d'entrevoir de meilleures perspectives", conclut l'agence du tourisme.

Belga

Retrouvez l'article original sur RTBF