Eupen 4700

Le Petit Juriste Belge, le compte Instagram qui vulgarise le droit

Que se passe-t-il si mon colocataire ne paye pas le loyer? Puis-je tout dire sous couvert de la liberté d'expression? Depuis presque deux mois, un nouveau compte Instagram tente de rendre le droit plus accessible.

Nathan Pechon finit ses études de droit à l'UCLouvain. Voyant que peu de choses se faisaient sur Internet et notamment sur Instagram, le juriste s'est donné pour mission de vulgariser le droit belge

Que se passe-t-il si mon coloc ne paie pas son loyer ? Puis-je fouiller le téléphone de mon conjoint / ma conjointe ? Un pays peut-il coloniser la lune ? Instagram devient-il propriétaire de mes photos ? Bref, toutes des questions auxquelles Nathan donne des réponses en stories et en images sur le compte Instagram Le Petit Juriste Belge.

Il existe peu de comptes de vulgarisation

C'est pendant le confinement que l'idée lui est venue. Car il est vrai qu'aujourd'hui, qui n'a jamais eu à se poser une question juridique et qui n'a jamais eu du mal à trouver la réponse. "Je finis mon master en droit. J'avais un job étudiant, mais avec la crise actuelle, j'ai du temps. Je suis parti du principe qu'il y a beaucoup de gens qui se posent des questions. J'ai donc eu l'idée de vulgariser tout ça, de prendre des situations au quotidien et de donner la réponse en terme légal. J'ai donc lancé le compte Instagram il y a presque deux mois et je poste une à deux publications par jour" explique Nathan.

Si les publications ne prennent pas plus d'une heure par jour pour Nathan, le juriste apprend plein de choses par la même occasion. Car finalement le droit, c'est "assez vaste." En effet, quand on regarde un peu ce qui se fait sur Internet, on voit qu'il existe peu de choses et surtout peu de vulgarisation d'une matière assez complexe.

Il existe "Civix, mais ça parle de la vie politique. Du coup, moi je voulais plus me centrer sur le droit pur. Je voulais faire quelque chose et je trouve qu'en Belgique, il n'existe que peu de comptes de vulgarisation et il n'y a rien sur Instagram" continue Nathan.

En plus de cette application, on peut aussi voir fleurir quelques associations qui aident les gens via des conseils juridiques, mais cela reste encore trop peu.

Nul n'est sensé ignorer la loi, mais la loi est difficile d'accès

Il est vrai que si on n'a pas fait du droit, il y a plein de concepts que l'on ignore. Ce sont souvent des choses compliquées à savoir. "J'essaye d'y répondre le plus simplement possible afin que les gens puissent trouver une réponse facile et non dans des termes juridiques compliqués."

Et pour un non-juriste, c'est difficile. Car en plus de ne pas trouver les informations, il faut savoir que la loi change tout le temps. Les réformes changent, notamment en ce qui concerne les collocations et le droit de bail. "C'est dur de trouver une réponse correcte. Quand on cherche sur Internet, on n'est pas toujours à jour. Trouver l'information, on peut, mais à jour c'est compliqué. Et même si nul n'est sensé ignorer la loi, la loi est difficile d'accès."

La suite?

Si le compte Instagram commence à se faire connaître, Nathan n'a pas encore vraiment réfléchi à la suite. "Je suis très question-réponse, mais je voudrais aborder la jurisprudence. J'aime bien aussi avoir les commentaires des gens. Parfois je demande aux gens s'ils ont des questions et j'essaye d'y répondre en stories. Il y a aussi des gens qui posent des questions plus précises. A ce moment-là, je les renvoie vers un avocat."

Alors si vous avez une petite question juridique, il ne vous reste plus qu'à vous rendre sur Le Petit Juriste Belge. C'est par ici.

 

Pierre Lambert