Ouffet 4590

PlantC, pour soutenir une agriculture et une foresterie durables en Belgique

Pour la première fois en Wallonie, un opérateur local permet d’accélérer la transition de nos territoires.

PlantC, son nom ne vous dit peut-être rien et pourtant. Fondée par le trio Lucas, Aricia et Romain, bioingénieur, biologiste et géographe spécialisé dans le développement territorial, PlantC propose une solution inédite permettant aux entreprises et citoyens engagés de contribuer à des projets de plantation aux impacts multiples en Belgique.

PlantC s’adresse aussi en amont aux agriculteurs, maraîchers, éleveurs et forestiers dans l’organisation de leur projet de plantation. "La société existe officiellement depuis le 24/10. L'idée est partie de notre volonté de faire un geste en faveur de l'environnement. Et on se soucie du futur de nos enfants. On avait fait un concours entrepreneurial fin 2019 et tout s'est mis en place", commence par nous expliquer les trois fondateurs.

 

Un projet qui répond à une demande des entreprises et des citoyens

Avec cette initiative, l'idée est de combler un trou au niveau des contributions des gens et des entreprises. Aujourd'hui, ces entreprises contribuent à hauteur de plusieurs millions d'euros à des projets dans l'Hémisphère Sud, via le recours aux crédits carbone. Des démarches qui sont nécessaires et bien vues.

Mais en prenant une petite partie de ces contributions ou en donnant plus, il est possible aussi de contribuer à des projets locaux qui ont un lien direct avec le réchauffement climatique. "On voit que sur le marché de compensation carbone des contributions à hauteur de millions d'euros dans l'hémisphère sud. Mais, il y a un besoin de faire ça aussi chez nous. De plus, on peut y voir une volonté de contribuer plus localement."

Locale, mais aussi transparence. Car Plan C souhaite jouer la carte de l'éthique. "On pourra en effet visualiser le résultat directement. Si la personne veut voir où en est le projet, il peut venir voir par lui-même. Et si dans 10 ans, on nous demande où en est la plantation, c'est possible."

Les entreprises peuvent donc s’engager avec PlantC pour différentes raisons : faire une contribution carbone puisque chaque projet fait l’objet d’un chiffrage du CO2 absorbé et/ou des émissions évitées. Et puis, il y a aussi la dimension du développement. Les entreprises peuvent devenir un moteur de transformation de leur territoire, en contribuant à des projets locaux.

PlantC, un projet pour soutenir une agriculture et une foresterie durables en Belgique

L'ambition derrière les dons, c'est de rendre nos territoires ruraux résilients par la plantation de haies, de vergers, de cultures végétales innovantes. Via ces plantations, ce sont des projets qui répondent à différentes urgences : lutter contre le réchauffement climatique, préserver la biodiversité, la qualité de l’eau et des sols, contribuer au bien-être des animaux d’élevage ou encore générer des ressources qui alimentent le circuit court.

"Il y a plein d'agriculteurs, de forestiers ou des communes qui sont engagés et conscients qu’il est urgent d’agir et qui ont des projets de plantation. Mais pour la plupart, ils ne peuvent concrétiser leurs plantations rêvées par manque de temps, d’expertise ou encore de moyens financiers. Il doit y avoir un usage dans la plantation, on ne plante pas pour planter. il doit y avoir une finalité derrière."

Et c'est là que PlantC arrive. En travaillant sur deux niveaux. Tout d'abord, en coordonnant le projet avec le bénéficiaire et des professionnels du milieu. Et ensuite, en faisant appel à la solidarité entrepreneuriale et citoyenne pour disposer des moyens financiers nécessaires. Et cela fonctionne. Car depuis fin octobre, il y a déjà plus de 14 500 arbres qui sont financés, ce qui représente 10 hectares aménagés.

"Grâce à nos réseaux, des premiers partenariats de premier plan se sont formés notamment avec la Société Royale Forestière de Belgique et ValBiom. C’est ce qui nous a permis d’être opérationnels rapidement. D’une manière générale, l’ensemble des pépiniéristes, planteurs professionnels sont nos partenaires. Nous n’avons pas d’exclusive, nous voulons contribuer au développement de ce secteur économique tout à fait stratégique pour notre territoire."

Une ambition plus forte que simplement planter des arbres

L’action de PlantC, ce n'est pas seulement de la "plantation d’arbres". L’ambition est plus forte. "Nous pouvons, à l’échelle des territoires, diversifier les paysages pour y accueillir la biodiversité, stocker du carbone, et créer de nouvelles opportunités de revenus."

Le trio souhaite donc poursuivre sur sa lancée de fin d'année et pérenniser le projet tout en ayant un impact sur le territoire afin de lutter contre le réchauffement climatique, l'effondrement de la biodiversité et essayer de conforter l'emploi rural.

Quelques exemples des projets :

  • Une haie chez un éleveur peut être source de fourrage durant les périodes de sécheresse de plus en plus fréquentes. Elle apporte l’ombrage aux animaux qui se nourriront dès lors plus longtemps. Elle constitue une source d’insectes auxiliaires favorable à la lutte biologique en grande culture et limite l’érosion des sols. Le choix d’espèces végétales mellifères pour les abeilles pourrait aussi permettre une éventuelle production de miel. Certains y verront l’opportunité de produire du bois de chauffe, voire du bois d’œuvre.
  • Un verger haute-tige apporte une strate arborée à une pâture en ne pénalisant pratiquement pas la production d’herbe, de l’ombre pour les animaux et le gîte et le couvert à la biodiversité. Il produit des fruits et donc une large palette de produits transformés comme du vin de fruits, du cidre, de la confiture, de la compote,…
  • Les bandes de taillis de saule ou de miscanthus permettent la production de ressources énergétiques renouvelables en améliorant la qualité des sols et en créant des refuges pour la faune des plaines agricoles.
  • Les peupliers sont des machines photosynthétiques prodigieuses qui produisent en un temps record, du bois utilisable dans de nombreux produits du quotidien qui se substituent à des produits plus émissifs (écoconstruction, contreplaqués, emballages légers, etc.).
  • Les forêts constituent d’importants réservoirs de biodiversité, spécialement quand les peuplements recèlent une grande diversité d’essences adaptées aux conditions locales. Elles rendent de nombreux services à l’Homme, notamment en lui apportant du bien-être, ainsi qu’une matière première renouvelable quand la ressource est bien gérée : le bois.

Plus d'informations :

 

P.L.