Modave 4577

Wooclap passe le cap des 200 000 professeurs qui utilisent l'application

La plateforme d'apprentissage interactif s'est félicitée mercredi d'avoir passé ce cap.

Wooclap, ce nom ne vous dit peut-être pas grand-chose, mais dans les écoles et universités, l'application créée à Bruxelles en 2015 fait de plus en plus parler d'elle. L'application vient de passer le cap des 200 000 utilisateurs.

Mais aussi, plus de 150 pays utilisent cette plateforme d'apprentissage interactif. Car Wooclap invite les professeurs à interagir en temps réel avec leurs élèves, pendant les cours.

Wooclap, qu'est-ce que c'est?

Disponible en six langues, l'application permet aux enseignants de soumettre des questionnaires aux étudiants présents.

Wooclap est "un système de questions/réponses en temps réel qui permet aux enseignants d'interagir avec leurs étudiants" via ordinateur, tablette ou smartphone.

Les étudiants complètent et voient leurs réponses affichées au tableau. L'objectif? Rendre les cours plus attractifs et mieux évaluer le degré de compréhension.

Wooclap met ainsi à disposition des professeurs plusieurs outils pour interroger leurs étudiants : QCM, sondages, des textes à trous, des vidéos,...

L'application a atteint toutes les universités de langue française en Belgique, ainsi que de nombreuses hautes écoles francophones et néerlandophones.

L'application rendue gratuite il y a quelques temps déjà

Initialement imaginée pour l'enseignement supérieur, l'application connait un tel succès qu'elle a été rendue gratuite pour les enseignants de secondaire et primaire : "Nous visions à la base l'enseignement supérieur, mais avons reçu une grosse demande des écoles secondaires, pour lesquelles le prix était cependant parfois un trop gros effort à fournir", expliquait à l'époque le cofondateur et CEO Sébastien Lebbe.

Pour plus d'informations, c'est par ici.