Modave 4577

Où la baignade en milieu naturel est-elle autorisée en Wallonie? (carte interactive)

Vingt et un sites officiels de baignade en plein air seront ouverts au public dès le 15 juin en Wallonie.

Quatre zones resteront par contre fermées pour cause de réhabilitation et d’aménagement, tandis que huit seront interdites en raison de la qualité insuffisante de l’eau, annonce vendredi le ministre wallon de l’Environnement Carlo Di Antonio.

Depuis plusieurs années, une amélioration constante de la qualité des zones de baignade en Wallonie est observée, relève Carlo Di Antonio. Les eaux de baignade de qualité excellente sont ainsi plus nombreuses (une quinzaine, contre 9 en 2010). Le constat est identique pour celles de qualité au moins suffisante (20 en 2010, contre 25 depuis 2015). "Sur les 25 sites de qualité au moins suffisante, le taux de conformité des analyses est de 96% en 2018 (contre 56% en 2010)", précise le communiqué.

Parmi les 21 sites ouverts durant l’été, figurent notamment les lacs de la Plate Taille et de Falemprise à Cerfontaine, de Robertville à Waimes, de Claire Fontaine à Chapelle-lez-Herlaimont, de Chérapont à Gouvy ou encore la plage de Renipont à Lasne. Tous feront l’objet de contrôles de qualité réguliers et les autorités communales pourront y interdire la baignade à titre exceptionnel.

Les sites fermés

Quatre sites seront par contre fermés cette saison pour cause de réhabilitation et d’aménagement, à savoir le Grand large à Nimy, le Lac de Féronval à Froidchapelle, la Vallée du Rabais à Virton et le lac du Ry Jaune à Cerfontaine.

Huit sites restent par ailleurs trop pollués que pour y nager : l’Amblève à Coo, le lac de Neufchâteau, la Semois à Bouillon (pont de la Poulie), l’Ourthe à Hotton, l’Ourthe à Noiseux, la Lesse à Pont-à-Lesse, la Lesse à Hulsonniaux et la Lesse à Houyet.

 

RTBF avec Agences

Retrouvez l'article original sur RTBF