Amay 4540

Grâce-Hollogne - Saint-Georges-sur-Meuse: la Chaussée Verte fermée pour travaux

Depuis ce lundi matin, les travaux sont en cours sur la Chaussée Verte, à hauteur de Grâce-Hollogne.

La Nationale -qui relie Amay à Crisnée- est fortement dégradée, à cause des camions notamment. En principe, la circulation des véhicules de plus de 7,5 tonnes est interdite sur ce tronçon. Une interdiction qui n'est pas toujours respectée. Patrick Menten, habitant de Saint-Georges-sur-Meuse, témoigne: "Il y a des camions qui viennent de l'autoroute de Namur pour reprendre l'autoroute de Bruxelles à Crisnée. C'est un raccourci pour eux. De cette façon, ils n'empruntent pas l'échangeur de Loncin avec les travaux".

400 jours de travaux

Les travaux sont indispensables sur cette voirie régionale. Ils sont placés sous la surveillance du Service Public de Wallonie. Ils s'étaleront sur 400 jours. Thierry Moreau, Ingénieur au Service Public de Wallonie: "La N614 est fortement dégradée. Le niveau de la chaussée est tel aujourd'hui qu'on a une espèce de butte, et pour améliorer la situation, on va descendre le niveau de la voirie pour plus de visibilité".

Canalisations remplacées

Certaines opérations seront lourdes et délicates. Doris Davin, conseillère en mobilité pour la commune de Grâce-Hollogne: "Malheureusement, le SPW est obligé de fermer complètement le carrefour parce qu'il y a des canalisations très importantes qui doivent être déplacées et qui traversent complètement le carrefour en plein milieu. On ne savait donc pas faire demi-voirie par demi-voirie, ce qu'on aurait privilégié. Malheureusement, ici, on n'a pas le choix".

Avis partagés

Par rapport à la durée des travaux, les automobilistes ont chacun leur point de vue: "Pour moi, il n'y a pas de problème. Tout le monde rouspète parce que la route n'est pas convenable. Maintenant on ferme 400 jours, et ils rouspètent aussi". "400 jours de délai, c'est énorme pour des travaux, ça devrait bosser un peu plus!". "On ne sait même pas par quel côté il faut aller. Je ne vois pas de déviation indiquée. Je ne sais même pas par où je dois aller".

Prudence et patience...

Une déviation est mise en place. Certains riverains verront donc une augmentation du trafic devant chez eux. Philippe Engelen, habitant de Haneffe: "400 jours à supporter un trafic énorme dans un petit village, en milieu rural, c'est infernal. Je vais être très vigilant".

Et les automobilistes vont devoir être prudents. La police va d'ailleurs les surveiller, comme le souligne Philippe Mordant, le bourgmestre de Donceel: "J'ai demandé à la zone de police Hesbaye des contrôles renforcés sur le sens de circulation et des contrôles sur les vitesses".

Patience et prudence sont donc de mise pour les automobilistes aux abords du chantier.

Un budget de 2 millions d'euros

Au total, la facture sera d'un peu plus de 2 millions d'euros.
 

 

Marc Mélon

Retrouvez l'article original sur RTBF