Grâce-Hollogne 4460

Centre majeur de vaccination de Bierset : inauguration et premières injections

Le centre majeur de vaccination de Bierset a été inauguré ce lundi matin, en même temps que celui de Ronquières, dans le Hainaut.

Le centre de Bierset est installé au terminal passager de l’aéroport de Liège. Il est géré par la Croix Rouge. Les premières injections de vaccins y ont été réalisées sur de futurs vaccinateurs. Environ 300 étaient convoqués ce lundi.

Christie Morreale, la ministre wallonne de la santé, explique : "Pour l’inauguration, on a voulu symboliquement vacciner tous ceux qui vont prêter main-forte dans les prochaines semaines dans les différents centres de vaccination de Wallonie. On en a une trentaine qui va être ouverte cette semaine et puis jusqu’à quarante à partir de mi-mars. Les professionnels de la santé vont suivre : les médecins, les infirmiers, les pharmaciens, les dentistes, les kinés, … On voulait d’ores et déjà ouvrir les centres de vaccination pour pouvoir un peu tester le mécanisme et s’assurer que des sites majeurs vont pouvoir vacciner jusqu'à 200 personnes par heure.".

Frédéric Glasemakers dirige le centre de vaccination de Bierset pour la Croix Rouge : "Nous avons, pour le moment ici, seize box qui peuvent accueillir seize personnes en même temps. On a des infirmières qui sont là pour vacciner chaque personne. Une infirmière s’occupe de deux ou trois box, en fonction du nombre de personnes qu’on a. On a un pharmacien qui est là aussi pour la préparation des injections, un médecin qui supervise et moi, en tant que coordinateur, qui supervise un peu l’ensemble. Le but est d’arriver à avoir dix infirmières en permanence, dix infirmières qui gèrent deux box chacune, donc vingt personnes à l’heure, fois les dix infirmières, donc on peut recevoir 200 personnes à l’heure.".

A terme, le centre accueillera le grand public. "On va commencer à vacciner, à partir de la mi-mars, les personnes de plus de 65 ans.", explique la ministre wallonne de la santé, Christie Morreale, "On a décidé d’envoyer un courrier postal à l’ensemble de la population, en fonction des groupes cibles. On commencera, dans la phase grand public, par les personnes de plus de 85 ans, qui vont recevoir chez elles un courrier avec une invitation à se faire vacciner, avec une proposition de rendez-vous, qu’elles pourront confirmer ou modifier ou simplement refuser si elles ne le souhaitent pas."

 

Martial Giot

Retrouvez l'article original sur RTBF