Saint-Nicolas 4420

Rendez-vous en Wallonie: Rendeux une belle histoire

Tout cet été, la Blogeuse Emilie en Wallonie, Vivre Ici et l'Empreinte Belge déposent leurs valises dans différents coins de la Belgique. Au programme, une découverte culturelle, historique, mèlant aussi le patrimoine et l'artisanat, le tout saupoudré de rencontres d'autochtones qui ont reçu dans leur boîte, une carte postale d'une ville à visiter. L’Ardenne est grande, retournons à Rendeux pour clôre ce beau périple en Wallonie.

L'Ardenne c’est un voyage à travers 3 pays, des centaines de lieux religieux, des kilomètres de promenades à travers les bois et les prairies, mais c’est aussi une région naturelle où le brâme du cerf est aussi courant que celui des trams dans la Capitale.

 

Émilie s’est à nouveau rendue dans cette Ardenne où une vie ne suffit pas pour la découvrir tant qu’elle est vaste. Elle a donné rendez-vous à Suzon pour cette dernière escapade en Wallonie.

C’est à Rendeux au bord de l’Ourthe qu’elles commencent leur périple sportif, artistique et historique.

Dans cette région, ce n’est pas les balades qui manquent. Plus de 20 balades sont proposées. Que ce soit à pieds à cheval ou encore en VTT électrique ou non, traverser des bois et sentiers c’est une belle offre touristique qui est proposée. https://www.visorando.be/randonnee-rendeux.html

Mais c’est en quadbike qu’elles s’enfoncent dans les bois à la recherche de vues bucoliques.

Sensations et turbulences au rendez-vous. Il est possible de faire des parcours de 2h à 3h à travers la région. Ce nouveau mode de déplacement dans les bois mélange les suspensions d’un VTT et le go cart. https://www.wildtrails.be/fr/particuliers/activit%C3%A9s/downhill-quadbike

L’avantage dans cette région c’est qu’il existe des dizaines de façons pour la découvrir et toujours adapté au terrain. Que ce soit le kayak, la trottinette électrique, l’escalade ou encore la marche nordique, il y en aura pour tous les styles.

Cette région de Belgique et aussi connue pour sa dénomination : la bataille des Ardennes d’où l’utilisation du s.

Cette appellation regroupe une période sombre pour la région qui s’étale de décembre 1944 à janvier 1945.

Plusieurs musées sont consacrés aux différentes périodes et attaques de cette région. Mais c’est à Manhay que Emilie et Suzon en ont appris un peu plus sur l’histoire de cette région durant la guerre. https://traces-memoire.luxembourg-belge.be/presentations-musee-bataille-des-ardennes/

La situation géographique de ce village était considérée comme stratégique lors de la grande guerre. En effet situé sur des axes routiers importants et au carrefour de différents QG importants c’est là où les derniers villages ont été libérés par les Américains.

Une balade commémorative à vélo de 30km est possible au départ de la voie de la Libération, une halte est possible au musée Manhay History 44Museum.

https://walloniebelgiquetourisme.be/fr-be/content/circuit-commemoratif-de-la-bataille-des-ardennes-a-manhay

 

Outre l’histoire, c’est aussi une région où l’artisanat traditionnel est important. Notamment avec les artisans menuisiers ou encore tailleurs de pierres.

Mais plusieurs autres disciplines se regroupent dans cette région. Comme ce relieur de livres, Emmanuel liesen ayant son atelier à Tohogne. Cet artisan debroche, relie, coût, recouvre des livres depuis 30 ans. Son arrière grand père était déjà relieur, doreur. C’est donc la 4eme génération de relieur qui existe dans la région.

Un métier méticuleux et passionnant qui est encore pratiqué dans les administrations et éditions.

http://www.artisandulivre.be/

La région de l’Ardenne est traversée aussi par le chemin de Saint Jacques de Compostelle. Il n’est donc pas rare de croiser une chapelle en plein milieu de la nature ou de la forêt.

Un des 7 chemins passe par là. Celui de la Arduinna qui fait 140km. Partant de Liège pour rejoindre Avioth (mini village où trône une cathédrale immense en pierre jaunes, similaires à celles que composent l’abbaye d’Orval), ce chemin passe par la roche en Ardenne.

De belles occasions donc pour piquer une pointe jusque cette région.

L'Empreinte Belge – Héloïse Richard

Avec l'aimable collaboration de Visit Wallonia