Saint-Nicolas 4420

Rendez-vous en Wallonie: à Charleroi, ne manquez pas le renouveau (VIDEO)

Tout cet été, la Blogueuse Emilie en Wallonie, Vivre Ici et l'Empreinte Belge déposent leurs valises dans différents coins de la Belgique. Au programme, une découverte culturelle, historique, mêlant aussi le patrimoine et l'artisanat, le tout saupoudré de rencontres d'autochtones qui ont reçu dans leur boîte, une carte postale d'une ville à visiter. Charleroi, est l’avant dernière destination.

Il y a tout juste 354 ans, un marquis Espagnol posait la première pierre de “Charl le Roy”.

Ville en plein centre du Hainaut, bassin sidérurgique important en Europe, Terre noire due aux différents charbonnages, lieu de villégiature des grands de ce monde (Napoléon y vécut ses dernières conquêtes de Belgique), espace ouvert à l’art et aux bâtisseurs de notre époque, Charleroi possède 1000 visages différents.

 

C’est en pénétrant dans ses rues que l’on peut y découvrir tous les vestiges du passé qui forment aujourd’hui un Charleroi Nouveau.

Toujours vue comme étant une ville moche (titre donné par le Nord du pays en 2008), sale et noire, endormie et saoule, Charleroi redouble d’énergie pour dégager cette idée reçue.

Avec son passé sidérurgique, ses nombreux charbonnages présents dans le paysage carolo, cette atmosphère n’était pas propice aux arcs en ciel quoi que….

Emilie a choisi une tribu pour visiter le Pays Noir. C’est accompagnée de Charlotte et ses filles qu’Emilie part le nez en l’air à la découverte de cette ville. Grâce à l'application Totemus, qui allie le sport et la découverte ludique, nos 4 compères ont pu découvrir Charleroi en profondeur.

Ce parcours de moins de 4km nommé “Inattendu” vous emmène dans le bas de la ville à la recherche de perles urbanistiques ou encore de pépites de graffeurs au coin de boulevards. L’histoire de la BD y est importante et permet de se partir à la chasse aux lieux emblématiques.

Cette application est gratuite et disponible sur tous les smartphones depuis le 3 juillet.

 

Quand on parle de Charleroi, on parle d’Art déco ou d’Art Nouveau.

Il existe un nombre important de bâtiments Art Nouveau dans Charleroi.

C’est François Guiannotte qui insuffle un vent d’architecture style Art Nouveau géométrique à Charleroi. Ce style intègre aux bâtiments les matériaux tels que le fer ou le verre (produits essentiellement dans la région). Ce style est couplé avec l’utilisation du graphite par différents artistes ayant collaborés avec cet architecte.

Cet Art Nouveau est visible sur plusieurs bâtiments emblématiques à Charleroi comme la Maison Dorée (Maison de la presse de Charleroi), La maison des médecins (actuellement gîte et lieu culturel chARTleroi) et aussi la maison Lafleur (actuellement habitation simple).

En suivant le parcours proposé par l’Office du Tourisme, l’Arc Déco est aussi dévoilé. Notamment par un prédominance de bâtiments signés par Paul Hankar. La différence entre ces deux arts vient de l’utilisation des matériaux, des formes géométriques présentes dans l’architecture des bâtiments et encore dans l’époque.

Il existe un chouette livre de Maurice Culot qui explique la différence, le tout lié aux bâtiments de Charleroi: https://www.eyrolles.com/Arts-Loisirs/Livre/charleroi-9782871431213/

Lorsque l’on parle d’art, on parlera du CRC (comptoir des ressources créatives) qui rassemble plusieurs talents de la région. Notamment Sylvain Patte qui habite en périphérie carolo, aux Bons Villers.

Ce sculpteur réalise des œuvres monumentales. C’est grâce à la rencontre avec Henri Hardy (sculpteur contemporain, 7ème génération de sculpteur) que Sylvain a pu développer un travail qui allie l’instinct et la préservation du matériaux. C’est dans son atelier qu’il crée ses œuvres.

Lorsque l’on admire une de ses sculptures, on y voit des courbes, des formes ancrées dans une matière malléable. Ses inspirations viennent de la danse et le design.

L’oeuvre la plus spectaculaire est la pièce qui représente les ondes musicales d’une mitrailleuse. Cette succession de couches, fait que cette oeuvre est imposante, autant par sa taille que par son message. Plus d'infos: http://sylvainpatte.com/

Charleroi est clairement un bassin artistique important que ce soit dans ses usines pour le façonnage de matériaux brutes comme chez Arcelor Mittal ou encore à Thy Marcinelle où l’acier est noble et travaillé depuis des décennies. Ou encore les verreries à Lodelinsart où 23 verreries se disputaient le marché.

Et enfin, les émaux de la citée des Casseroles à Gosselies ou la photographie à Mont sur Marchienne

Plusieurs musées sont consacrés à ces disciplines historiques. Comme le musée de la photographie, le musée du verre, ou encore l’exposition retraçant 50 ans d’histoire des émaux de Gosselies.

L'Empreinte Belge – Héloïse Richard

Avec l'aimable collaboration de Visit Wallonia

Nos rendez-vous gourmands

 

Nos rendez-vous Bons Plans

Nos rendez-vous shopping