Fexhe-le-Haut-Clocher 4347

#RESTART Solidarité: "Balance tes courges", l'initiative solidaire qui redistribue le surplus de légumes des jardins des particuliers

Si vous avez planté quelques légumes dans votre potager cet été, peut-être avez-vous été rapidement dépassé par le rendement de vos tomates, courgettes et salades. Ce surplus de légumes que vous n’arrivez pas à consommer, vous pouvez à présent le donner à " Balance tes courges ", une initiative citoyenne qui sent bon la solidarité.

Laura Latour est floreffoise et il y a quelques semaines elle a lancé le mouvement " Balance tes courges ". Il s’agit d’une action citoyenne qui vise à redistribuer le surplus de productions de courges, courgettes, potirons, et potimarrons issus des jardins des particuliers. Cet été, dans son potager, Laura Latour a planté quelques plants de légumes. Rapidement, la floreffoise a été dépassée par la production de ses plants de courgettes: "On n’arrivait pas à tout consommer. Après en avoir redistribué autour de moi je me suis dit que ces légumes devraient être redistribués aux personnes qui en ont le plus besoin." Consciente que le confinement et la crise du coronavirus ont impacté durement de nombreux foyers, Laura a tout de suite pensé à mettre en place un service de collecte et de redistribution. "Pendant le confinement, j’avais déjà fait quelque chose de plus au moins similaire avec mon travail. Nous avions mis au point une distribution de masques de protection pour les personnes qui en avaient besoin. Une fois l’été arrivé, en voyant tous mes légumes, je me suis dit qu’il devait être possible de faire la même chose en remplaçant les masques par des courgettes et des tomates!"

 

 

 

Laura Latour est donc entrée en contact avec La Croix Rouge et le CPAS de Floreffe pour savoir s’ils seraient intéressés de récupérer ces produits frais. Une fois le besoin confirmé, elle a lancé une page Facebook intitulée “Balance tes courges” et la récolte de légumes de particuliers à Floreffe était lancée. Très vite, l'initiative de Laura attire l’attention de ses voisins et est rejointe par d’autres particuliers séduits pas le concept et heureux de pouvoir se rendre utile. C’est le cas de Delphine, chez qui les particuliers vont poser leur surplus de légumes. Le jeudi matin, Delphine se charge de les déposer à la Croix Rouge de Floreffe. Les légumes sont ensuite redistribués dans l’épicerie sociale le jour-même. S’il reste encore des légumes après, ceux-ci ne sont pas perdus ! Ils seront donnés à des bénéficiaires du CPAS et d’autres associations qui viennent en aide aux personnes dans le besoin.

"Il ne faut pas sous-estimer le pouvoir du collectif"

Ce jeudi-là, la récolte est bonne. Les bénévoles amènent plusieurs caisses remplies de courgettes, tomates et de concombres. Stéphane, un floreffois touché par la cause vient déposer des légumes pour la deuxième fois: “J’ai apporté des concombres et des tomates, ce que j’avais en trop. Il y a des gens qui sont défavorisés et qui ont l’occasion de manger des légumes frais et sain grâce à cette initiative et ça c’est super!

Outre les particuliers, des petits producteurs de la région ont décidé de se joindre au mouvement et donner une partie de leur surplus: des radis, des petites tomates et de belles laitues. André Seumaye, responsable de l’épicerie sociale de la Croix Rouge de Floreffe est ravi de recevoir autant de légumes à redistribuer à ses bénéficiaires : "C’est la première année qu’une telle initiative est créée ici à Floreffe, on se demande même pourquoi on n’y a pas pensé plus tôt !". Suite à la crise du covid et au confinement, de nombreuses personnes se trouvent dans des situations compliquées confie-t-il : "Nous avons remarqué une augmentation de 20% de bénéficiaires suite au covid. Et ce n’est pas tout, on pense que d’ici quelques semaines/mois ils seront encore plus nombreux. On table sur +35% de bénéficiaires en plus à nourrir. Pour cette raison, ce genre de dons sont les bienvenus ! Et ce serait même encore mieux si les autres communes de Belgique pouvaient faire la même chose."

André Seumaye ne croit pas si bien dire! Des antennes locales de “Balance tes courges” ont rapidement été lancées dans d’autres communes: Suarlée, Namur, Sambreville, Courcelles, Velaine, Genappe. Laura Latour estime que plus de 200kg de légumes ont déjà été redistribués gratuitement aux personnes dans le besoin. La floreffoise ne s'attendait pas à un tel succès mais est heureuse que son concept ait été repris ailleurs. Elle invite tout le monde à se joindre au mouvement: “Si vous aussi vous voulez vous lancer dans votre commune il suffit d’envoyer un message à la page “Balance tes courges”. A partir de ce moment-là, on prend contact, avec le CPAS, l'épicerie sociale ou la Croix Rouge de la commune en question. De là, le mouvement est enclenché! Moi je le poste sur la page Facebook et ensuite c’est repartagé sur les pages des communes, des réseaux en transition, des Croix Rouges, des CPAS… Chaque bénévole devient maître de son action et reprend le concept pour lui-même.” Laura Latour affirme qu’elle est déjà prête à relancer le mouvement en 2021: “Il ne faut pas sous-estimer le pouvoir du collectif. On peut faire tellement de bien tous ensemble avec si peu de choses.

Journaliste: Marion Jaumotte et Pierre Lambert

Images: Pierre Lambert

Tout cet été, Vivre ICI part à la rencontre des acteurs culturels, des producteurs, des pme… qui, a la suite de la crise du coronavirus, ont décidé de pivoter, de se réinventer et sont parvenus à mettre en place des solutions positives et durables pour s’en sortir. Leurs enseignements sont une lueur d’espoir pour leurs secteurs respectifs. Nous avons décidé de partager leur histoire et qui sait, vous inspirer.

#Restart est un projet en partie financé par le Fonds pour le Journalisme en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Si vous avez planté quelques légumes dans votre potager cet été, peut-être avez-vous été rapidement dépassé par le...

Publiée par Vivre Ici sur Vendredi 28 août 2020