Fexhe-le-Haut-Clocher 4347

Les propriétaires de gîte traversent la crise sans aide

Pour soutenir le secteur touristique fortement impacté par la crise du Covid 19, on a appris hier que le gouvernement wallon a dégagé une enveloppe de 6,5 millions d’euros.

Cependant, les aides ne concernent pas les propriétaires privés d’hébergement tels que les gîtes ruraux. Dans le flou le plus total, ils traversent donc la crise avec leurs propres moyens. Rencontre avec l’un d’entre eux à Fexhe-le-Haut-Clocher. 

En hesbaye liégeoise, à Fexhe-le-Haut-Clocher, le seul gîte rural reconnu par le commissariat général au tourisme tourne au ralenti. L’endroit paisible, appelé Al Sèrinne, comprend deux hébergements. Le premier qui peut accueillir jusqu’à 5 personnes est vide depuis le 17 mars suite au confinement. Son propriétaire étant un privé, il n’a reçu aucune aide jusqu’ici.

"Les réservations ont été annulées ou reportées", explique Frédéric Damoiseaux, propriétaire du gîte. "A côté de ça, nous avons encore les crédits à rembourser donc une aide du type de celle octroyée au secteur de l'horeca serait la bienvenue."

Frédéric ayant un travail en plus de l’exploitation du gîte, il n’est pas le propriétaire le plus à plaindre mais il pense aussi à d'autres qui vivent des situations plus compliquées.

Réouverture le 8 juin ?

Le retour des clients reste très attendu. Le conseil national de sécurité, qui se réunira mercredi, pourrait annoncer une réouverture dès le 8 juin. Le tout se fera en suivant plusieurs recommandations sanitaires: désinfection, maintien des distanciations sociales, ...

Le propriétaire du gîte rural s’adapte et pour surmonter la crise, il a quand même pu compter sur une location "spéciale ". Le second hébergement de la propriété a en effet continué à accueillir des locataires malgré la situation.

"Notre chance est d'avoir accueilli des clients travaillant dans le secteur de la santé, ce qui restait autorisé", confie Frédéric Damoiseaux. "Nous espérons maintenant un retour progressif de la clientèle étrangère et pourquoi pas wallonne aussi!"

Inciter les citoyens à passer leur vacances en Wallonie, c’est en tout cas le but de "Changer d’air", la nouvelle campagne promotionnelle du tourisme wallon. A défaut d’aide financière, la mise en valeur de notre région sera toujours un atout pour les propriétaires de gîtes ruraux.

Retrouvez l'article original sur RTC Télé Liège