Fexhe-le-Haut-Clocher 4347

Des élèves allemands veulent entretenir la mémoire de résistants liégeois assassinés en 1944

Des étudiants allemands recherchent les descendants de 24 résistants liégeois assassinés à Halle-sur-Saale, ville allemande située dans le land de Saxe-Anhalt (ex-Allemagne de l’Est) entre juin et octobre 1944.

Ils leur ont déjà dédié un monument dans cette ville et souhaitent approfondir leurs recherches sur ces victimes du nazisme.

Ces élèves de l’école secondaire Christian-Wolff-Gymnasiums travaillent depuis plusieurs années sur cette période noire de l’histoire allemande. Ils ont ainsi retracé le parcours des victimes du nazisme, résistants au sein du réseau " Luc-Marc " dont la section liégeoise avait été créée au sein d’une troupe scoute du centre-ville de Liège.

Ces élèves sont ainsi venus récemment se recueillir sur la tombe de certains de ces résistants assassinés et dont le corps repose au cimetière de Robermont. Ils reviendront d’ailleurs le 7 février prochain afin de rencontrer au moins un descendant de ces résistants. Mais ils aimeraient en rencontrer plus, d’où un avis de recherche qu’ils lancent afin de retrouver ces descendants et partager avec eux le résultat de leurs recherches.

Le monument qu’ils ont érigé en mémoire de ces résistants mentionne les faits suivants : " En 1944, la cour suprême de l’armée allemande, le Reichskriegsgericht, a ordonné l’exécution de 23 condamnés à mort au lieu-dit "Dölauer Heide". Les exécutions devaient se dérouler dans un endroit aussi secret que possible. Quelques jours avant l’exécution des jugements, les prisonniers furent amenés de Torgau vers Halle et incarcérés à la prison de "Roter Ochse". Les premières exécutions au lieu-dit "Dölauer Heide" eurent lieu le 21 juin ; elles débutèrent à 18h06 et se succédèrent à intervalles de deux minutes. Comme pour les exécutions des 5 septembre et 26 octobre 1944, les victimes étaient des résistants belges ".

Le monument souligne la condamnation à mort de 23 condamnés mais ils sont 24 à être mentionnés : René Savonet (né en 1909 à Fexhe-le-Haut-Clocher), Alphonse Vincent (1906 Angleur), Francois Lenoir (1919 Noville), Joseph Dengis (1910 Ans), Dr. André Mathy (1912 Liège), Paul Huberty (1923 Plainevaux), Henry Jacquemin (1920 à Liège), Felix Peetermans (1917 à Amsterdam, arrêté à Liège), Leopold Hardy (1907 Chênée), René Stasse (1911 Liège), Edmond Adam (1898 Liège), Marcel Adam (1900 Angleur), Jules Smal (1899 Huy), Camille Metsu (1899 Woesten), Albert Marganne (1910 Fléron), Jean Adam (1923 Liège), Edmond Godart (1924 Huy), Joseph Robert (1917 Liège), Gilbert Mativa (1924 Liège), Jean Nihoul (1924 Liège), Maurice Hornbacher (1920 Vaux), Ivan Crettels (1904 Spa), Joseph Hamel (1891 Bressoux) et Pierre Spette (1897 Chênée). Quelques données concernant ces victimes du nazisme sont disponibles ici.

Les familles qui se reconnaîtraient peuvent prendre contact avec le consulat honoraire d’Allemagne à l’adresse luettich@hk-diplo.de.

Olivier Thunus

Retrouvez l'article original sur RTBF