Hamoir 4180

Deux Belges ont créé une galerie d'art itinérante à l'autre bout du monde

Eugénie et Arthur, deux Belges originaires d’Overijse, ont monté un projet artistique original à l’autre bout de la planète intitulé "The Nomadic Art Gallery". Le couple a transformé un petit camion en galerie d’art itinérante.

Dans le contexte actuel, découvrir un projet artistique comme "The Nomadic Art Gallery" est une vraie bouffée d’oxygène, d’optimisme et d’espoir pour la culture.

Arthur et Eugénie ont mis le cap pour la Nouvelle-Zélande en mai 2019. Tous les deux diplômés en droit, le couple a une passion commune pour l’art. Arthur est d’ailleurs curateur et a déjà organisé de nombreuses expositions à Anvers, Bruxelles, Gand et Berlin. Leur projet sur place est d’acheter un petit camion et de le transformer en galerie d’art itinérante. De janvier à décembre 2020, ils ont sillonné les routes de Nouvelle-Zélande pour faire découvrir l’art local au plus grand nombre : "Nous avons organisé 16 expositions dans notre camion nommé " The Nomadic Art Gallery " où nous exposions des œuvres d’artistes locaux de manière totalement non conventionnelle. Photographies, peintures… Mais également body art, poésie, danse et performances musicales" nous confie Eugénie. Le but de ce couple de passionnés d’art est d’amener l’art à un public qui n’est pas habitué à se rendre dans les galeries et de mettre en valeur des artistes à la fois reconnus ou débutants. "Convaincre le premier artiste était le plus challenging mais comme Andy Leleisi’uao avait déjà une belle notoriété en Nouvelle-Zélande, cela nous a aidés à nous lancer et de nombreux artistes ont souhaité prendre part à ce projet original" confie Eugénie. Leur projet a eu lieu en pleine pandémie. En 2020, la Nouvelle-Zélande a été confinée à deux reprises durant un mois : "La pandémie a clairement apporté un plus à notre projet puisque notre camion permettait de rendre la culture accessible tout en respectant les règles sanitaires."

En parallèle à ces expositions et interventions publiques, le petit camion est lui-même devenu une œuvre d’art à part entière. Les artistes exposés ont tous été invités, tout au long du périple, à laisser leur empreinte visuelle sur l’extérieur du camion : "Au total, le camion réunit 106 œuvres d’artistes Néo-Zélandais, certaines peintes pendant le confinement et regroupant tant des artistes connus qu’émergents" explique fièrement Eugénie. En plus d’être une galerie d’art itinérante et une œuvre d’art à part entière, ce camion a aussi été la maison d’Eugénie et Arthur pendant un an : "Chaque soir, notre galerie itinérante se transformait en véritable petite chambre."

La bonne nouvelle c’est que si vous êtes de passage en Nouvelle-Zélande prochainement, sachez que le camion peut se visiter ! Il est depuis le 1er janvier 2021 devenu officiellement une sculpture sur l’île de Waiheke. "Il est exposé dans le somptueux parc à sculpture "Connells Bay Sculpture Park" où il peut être visité. Et où l’on espère que beaucoup de Belges iront dans les années à venir !"

La suite? Réitérer l'expérience dans d'autres pays!

De retour en Belgique depuis début janvier, Eugénie et Arthur pensent déjà à la suite ! La prochaine étape de "The Nomadic Art Gallery"? Exporter le concept dans d’autres parties du monde ! "On est attirés par le continent africain… On a envie de décliner notre projet dans plein de versions différentes. Si on devait le faire en Italie, ce serait avec une vespa par exemple. On pense aussi à un bateau. Notre but est vraiment de faire découvrir l’art de manière originale et non conventionnelle." En plus du projet itinérant, Arthur et Eugénie aimeraient également lancer une plateforme d’art à Bruxelles prochainement. Elle leur permettrait de mettre en avant les artistes rencontrés lors de leurs péripéties artistiques et de valoriser leurs œuvres à l’étranger.

Leurs aventures et projets sont à suivre sur Facebook, Instagram et leur site internet. Ce samedi, Eugénie et Arthur donneront un talk à la célèbre Auckland Art Fair. Pour suivre l’événement en direct c’est par ici.

M. Jaumotte