Esneux 4130

Esneux: la forêt d'Avister est en cours de restauration

La protection de la nature est un enjeu chez nous aussi.

Prenons l’exemple d’une forêt appartenant à un propriétaire privé du côté d’Esneux. Une entreprise liégeoise a décidé de restaurer la forêt d’Avister. Elle va nettoyer le secteur et replanter 30.000 arbres en 5 ans. Dans cette forêt, il y a beaucoup trop d’arbres jeunes et cette situation ne plaît pas aux forestiers. Ils vont donc les couper pour en replanter à des endroits bien précis.

Sylva Nova aux manettes

C’est la société liégeoise Sylva Nova qui est aux commandes pour assurer la gestion forestière du site de 75 hectares classé Natura 2000. "C’est une forêt qui a subi pas mal d'aléas, il y a une quinzaine d’années, des problèmes sanitaires, des problèmes de tempêtes. Et suite à ça, on s’est retrouvé dans une situation où la plupart des parcelles étaient envahies par des ronces, des bouleaux qui poussent de manière totalement anarchique. Une intervention était indispensable pour redonner de la cohérence à tout ça", explique Pierre Hermans, le gérant de Sylva Nova.

Un mécène

Un mécène, Frédéric Henrotte, gestionnaire de la société Fox & Cie, met la main au portefeuille pour financer les opérations de restauration. "On a 17 magasins présents en Wallonie et à Bruxelles. On a des camionnettes qui circulent entre les magasins pour livrer la marchandise. On aimerait réduire notre empreinte écologique et donc au bout du projet, les 30.000 arbres couvriront l’émission de CO2 de ces véhicules".

Des essences différentes

Sur une période de 5 ans, 30.000 arbres seront replantés. Selon Joël Gérardin, ce sont principalement des essences locales comme du chêne, du hêtre, du merisier ou encore du châtaignier. Et les plantations sont très organisées : "Il faut respecter les lignes de plantation avec un espacement régulier. Ici, nous sommes à du 2 mètres 50 sur 2 mètres. Cela fait 2000 plants à l’hectare et ça permet une bonne densité pour l’avenir de la forêt", ajoute Michel Bomal, un entrepreneur en travaux forestiers.

Chaque action a son importance pour atteindre l’objectif. "On va faire une sélection sur les arbres qui sont arrivés ici naturellement. Donc, on n’a pas besoin de planter artificiellement. On va sélectionner les arbres d’avenir, enlever les concurrents et on laisse la forêt évoluer par elle-même", ajoute le gérant de Sylva Nova.

Le bureau Sylva Nova améliore les forêts dans 10 pays. L’Australie fera peut-être appel à leurs services prochainement.

 

Marc Mélon

Retrouvez l'article original sur RTBF