Neupré 4120

Liège Airport en pleine croissance !

Le secteur du transport aérien s’est effondré avec la crise du coronavirus.

Le secteur du transport aérien s’est effondré avec la crise du coronavirus. Tous les aéroports situées sur le continent européen connaissent une baisse du trafic. Chez nous, un aéroport tire son épingle du jeu : Liège Airport !

Alors que le trafic est en baisse de 81% sur l’année dans les aéroports européens (selon l’ACI, Airports Council International qui représente 500 aéroports dans 46 pays européens ), Liège Airport a une croissance de 20% !

De l'emploi à n'en pas finir !

Dans le contexte actuel de la crise sanitaire, les consommateurs font beaucoup plus d'achats en ligne que d'habitude. Frédéric Jacquet, Directeur Général adjoint à Liège Airport : "Pour les 10 premiers mois de cette année, on a une croissance de 20% par rapport à 2019. On a dépassé le million de tonnes de marchandises transportées. Et dans ce fret, 10 à 15% viennent de l’e-commerce. "

Nous sommes à 9100 emplois actuellement et nous continuons à engager.

Et cela va encore s’amplifier comme le souligne Frédéric Jaquet : " Alibaba est en train de construire son terminal juste de l'autre côté de la piste.  Il sera prêt dans 1 an mais entre-temps, nous avons déjà des centaines d’avions qui viennent de Chine." 960 jobs seront créés lorsque le géant de l’e-commerce chinois sera installé sur le tarmac liégeois. Mais déjà aujourd’hui, l’aéroport de Liège continue de générer des emplois.

Un rôle sanitaire important

Une évolution expliquée aussi par le rôle que Liège Airport joue dans la crise de la pandémie : "Depuis le début de la crise du Covid-19, nous avons joué notre rôle santé " affirme Frédéric Jacquet. En effet, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a choisi cet aéroport cargo, aux côtés de sept autres aéroports à travers le monde, pour servir de plaque tournante dans l’acheminement de fournitures critiques (comme les masques, gants, kits de test, …).

Et aujourd’hui plus que jamais, Liège Airport compte aussi être un maillon important dans la gestion des futurs vaccins contre le coronavirus. Ils ne savent pas encore quand, ni d’où et vers où mais la logistique est prête pour les acheminer.

Françoise Walravens

Retrouvez l'article original sur RTBF