Liege 4000

Une vidéo de sensibilisation prise pour du racisme, l'actrice insultée

Dans une vidéo, une dame exige à des Chinois de sortir du métro à Bruxelles.

Elle invoque le danger de la propagation du coronavirus. Cette scène vous semble inacceptable? Et pour cause. C'est une fausse Cette vidéo existe sur les réseaux sociaux, sauf qu'elle a été sortie de son contexte. La vidéo de base est en réalité une caméra caché qui vise à dénoncer la stigmatisation des Chinois, chez nous.

Aujourd'hui, l'actrice liégeoise au cœur de cette vidéo est insultée sur les réseaux sociaux, alors qu'elle voulait bien faire.

Le 6 février est une journée stressante pour Katie Cema, 46 ans et actrice de profession. Avec d'autres acteurs, elle teste les réactions de badaud dans le métro bruxellois. Le pitch: demander à un groupe de Chinois (eux aussi des acteurs), de sortir du métro. Quitte à les agresser. 

Publiée dimanche dernier sur la page Facebook "Would You React", il est clairement expliqué qu'il s'agit là d'une vidéo de sensibilisation. Certains asiatiques sont en effet stigmatisés vu l'épidémie de Coronavirus qui sévit en Chine. Cet extrait très court est aujourd'hui découpé, sorti de son contexte et présenté comme réel par certaines personnes malveillantes. "C'est une amie qui m'a alerté. J'ai constaté qu'une personne mal intentionnée avait volontairement isolé l'extrait en question. C'était pas du tout le but de la vidéo". 

L'actrice incendiée sur Facebook

La vidéo tronquée est virale. En 24 heures, elle parvient à presque dépasser la vidéo d'origine en nombre de vues. La véritable vidéo est pourtant en ligne depuis plus de 4 jours. Pour les internautes, Katie agresse réellement ces Chinois. Et n'hésite pas à la tacler : "Je me suis faite insultée bien 2000 ou 3000 voix. Je ne dirai pas de quoi... Menacée aussi. Il y a quoi se poser des questions. Si j'étais une jeune actrice un peu moins forte, je pourrais peut-être commencer à avoir des idées noires". 

Katie est très déçue par cette épreuve. Ceci dit, elle ne se décourage pas. Cette expérience la pousse à vouloir défendre d'autres causes, d'autres valeurs.
 

Maxime Dumoulin

Retrouvez l'article original sur RTBF