Liege 4000

Thimistoria pour partager, en photos, l'histoire de la commune

Que serait une commune sans son histoire ?

Pour la retracer et s’en souvenir, les archives tiennent, en tout cas, une place très importante. S’en étant rendu compte, le Cercle Culturel de Thimister a voulu préserver ces précieuses traces du temps qui passe au sein d’un seul et même site internet, Thimistoria. "On a déjà réalisé beaucoup de publications pour lesquelles on recevait beaucoup de documentations . On trouvait dommage de ne pas pouvoir garder une trace de ces archives et pouvoir les partager à un plus grand nombre. C’est aussi notre travail pour la mémoire collective", explique Benoit Brandt, membre du Cercle Culturel.

Ils décident alors de s’inspirer d’Arvia, le site d’archives herviennes pour se lancer. Des cartes postales, des photos, des vues aériennes, des documents de collections. Tous validés par des historiens de la commune.

772 documents reçus par une vingtaine de citoyens se retrouvent désormais sur Thimistoria.be. Des souvenirs datant pour le plus vieux de 1872 et de 2002 pour le plus récent. L’occasion de retrouver quelques pépites mais aussi des histoires dont on ignorait encore l’existence.

"On a déjà retrouvé un carnet d’école d’un enfant de 8 ans. Sur la couverture on y voit des soldats allemands fusillés deux vieillards et un enfant. C’est inimaginable aujourd’hui. À l’intérieur de ce carnet, par contre, on retrouve une écriture magnifique pour un si jeune garçon. Un garçon qui est, par ailleurs, devenu prêtre de la commune. Grâce à ce genre de documentation, on peut retracer son histoire", précise André Verreux, un autre membre du Cercle Culturel.

Le cercle culturel lance aujourd’hui un appel a tout ceux qui détiendrait quelques-uns de ces fameux souvenirs d’époque au coeur de Thimister-Clermont. Dans vos tiroirs, dans vos armoires, sommeillent peut-être une histoire qui n’attend que d’être partagées.

MB pour Vedia