Liege 4000

Place des Carmes à Liège : arbres à abattre, à transplanter, à remplacer

La Place des Carmes à Liège ressemblera-t-elle à un désert de béton ? Cette place, entre bibliothèque des Chiroux et Athénée de Liège 1 est en pleine rénovation.

Plusieurs arbres ont été marqués de grandes croix vertes. Des Liégeois s’en sont inquiétés et ont appelé à utiliser les réseaux sociaux pour dire leur désapprobation : ils veulent conserver la verdure de la place.

L’échevin des travaux Roland Léonard confirme que oui, certains arbres vont partir, mais qu’ils seront presque tous remplacés. Au total, la Place des Carmes va perdre deux arbres. Il y en a trente et un. Il n’y en aura plus que vingt-neuf.

Des arbres coupés, d’autres transplantés

Sur la Place, certains arbres sont mal placés. Trop près des façades, trop serrés, ou sur le chemin des câbles souterrains. D’autres ont des maladies ou des défauts : « deux érables argentés (acer saccharinum) présentent des défauts rédhibitoires à leur viabilité, alors que leur positionnement lui-même est incompatible avec un tracé clair et sécurisé du cheminement dans la place. Un paulownia tomentosa, situé entre ses congénères le long de la fontaine, ne se développe plus, tout en entravant par sa présence l’épanouissement de ses voisins.

Deux Ginkgo biloba, présents dans le bac de plantations existant entre le square et l’avenue Destenay, qui sont peu développés et trop proches l’un de l’autre. Ils ne présentent aucun défaut et offrent aussi de belles perspectives de développement harmonieux. […] La transplantation des deux arbres sur un site plus favorable devrait assurer l’essor mérité […].

Trois Acer platanoides « Fassen’s Black » logés dans le parterre au bord de l’avenue Destenay offrent un très faible développement et une entre-distance trop réduite. Ils encombrent […] le trottoir d’accès à la place et à l’Athénée. […] Cette essence, en se développant, offre néanmoins des ramures aux larges feuilles d’un rouge cuivré. La Ville a donc souhaité les préserver à tout prix et ces trois Acer platanoides seront donc transplantés et habilleront avantageusement le parc Nicolas-Spiroux » à Grivegnée.

De nouveaux arbres plantés pour les remplacer

« Des 31 arbres initialement présents sur la place, nous passons donc à un nombre de 34 pour la Ville, soit une augmentation de 10% » argumente le communiqué de l’échevin. En tout, six arbres seront abattus Place des Carmes et cinq autres transplantés. Neuf nouveaux viendront les remplacer, dont trois magnolias et un érable de trois mètres, plus petits puisque plus jeunes que les arbres plantés là dans les années septante et que la ville va faire couper.

 


 

François Braibant

Retrouvez l'article original sur RTBF