Liege 4000

"Peut mieux faire": la majorité PS/MR ne trouve pas grâce aux yeux de ses oppositions

Au lendemain de la présentation de la déclaration de politique générale de la nouvelle coalition liégeoise, le verdict de l'opposition est sans appel: c'est flou, c'est superficiel, c'est insuffisant.

Les verts ardents se disent pourtant satisfaits de retrouver, ça et là, des points de leur programme, comme le million de budget participatif, ou les infrastructures pour les deux-roues. Mais comme le dit la cheffe de groupe Caroline Saal: "C'est sage, quand le score électoral est en recul, d'écouter les partis qui ont gagné les élections. Mais c'est une note chevre-choutiste, qui a voulu plaire à tout le monde, et qui ne tranche pas, qui ne pose pas de vrais choix, qui manque de clarté dès qu'elle aborde les détails. Un exemple ? il va falloir pousser les mur pour mener de front une politique volontariste de stationnement automobile en faveur des riverains et une politique d'investissements dans les couloirs pour les cyclistes..."

Les pétébistes partagent le même genre de sentiment: depuis le temps qu'ils réclament du logement social, ils se félicitent que cette revendication devienne une priorité pour le collège communal. Mais ils déplorent le manque de moyens. Comme l'explique Sphie Lecron,"c'est une bonne idée d'en appeler à l'épargne populaire, mais ça risque de ne pas suffire, et il serait judicieux de mobiliser également l'argent des fonds de pensions du genre Ogeo..." 

Quant aux démocrates humanistes, ils manifestent surtout des inquiétudes pour les finances de la ville. Le passage "des finances saines" de la déclaration dep olitique générale compte à peine une quinzaine de lignes. C'est évidemment très maigre pour affronter les tempêtes budgétaires qui se profilent à l'horizon...

Michel Gretry

Retrouvez l'article original sur RTBF