Liege 4000

Michaël, étudiant, lance sa micro-brasserie

Michaël Monseux a 25 ans. Il est étudiant en Agronomie et a décidé de s'embarquer dans la fabrication de bières artisanales. Il a aujourd’hui lancé sa micro-brasserie de 200 litres, à Longchamps (Bastogne).

Originaire de Lessines, Michaël quitte le Hainaut pour commencer des études de Médecine Vétérinaire à l’ULg. Il décide ensuite de se réorienter vers l’agronomie, et, fin 2016, se lancer dans l’aventure brassicole. Une aventure qu’il commencera avec le VentureLab, écosystème de soutien à l’entrepreneuriat pour étudiants et jeunes diplômés.

Une passion toute trouvée...

" C’est lors de mon arrivée en agro que s’est allumée l’ampoule de la passion pour la bière. J’ai rencontré un camarade de classe qui en faisait. Je m’y suis tout de suite intéressé. "

Quelque mois plus tard, il se lance dans la fabrication d’une Triple au Miel. " Pourquoi commencer simplement ? ", souligne-t-il avec humour. " La première était déjà bonne. Et je n’ai plus décroché. "

De la passion et de l'investissement

S’en suivent ensuite plusieurs formations brassicoles, des visites de brasseries (Orval, La Lienne, Saint-Monon…) et un premier brassin " réalisé avec un vieux moulin à café pour moudre le malt et une veille casserole qui servait à l’époque pour nourrir les cochons. "

Des petits jobs dans l’HORECA permettront de financer du matériel plus performant, et, début 2017, il lance un crowfounding avec le site Miimosa, pour pouvoir acheter une unité de production de 200 litres.

" Le matériel est commandé, je l’attends avec impatience. " Tout comme son diplôme, qui lui permettra de s’inscrire à la BCE et effectuer les démarches administratives avec l’afsca et les accises.

Du goût et des matières premières belges

Michaël a aujourd’hui quatre bières à disposition : deux blanches (noisette et pamplemousse), une blonde, une future ambrée très houblonnée (Imperial IPA)… et travaille sur une Brune.

" Le logo choisi est le cheval de trait, afin de rendre hommage à cet animal, un des symboles de la Province du Luxembourg. ", où se trouve sa brasserie. " D’où le jeu de mot : " Brasserie de l’Attrait ". 

Michaël aime créer des choses uniques et qui plaisent aux gens. " Je travaille des matières premières essentiellement belges, ce qui est une satisfaction supplémentaire. "

" L’objectif est de travailler uniquement des matières premières belges, avec ma propre culture de houblon notamment. Une autre motivation est de donner des cours de brassage et de transmettre mes connaissances, de susciter l’envie… "

L’inspiration lui vient naturellement, toujours avec un petit défi à la clé, comme pour l’impérial IPA : une bière très houblonnée, mais accessible à tout le monde.

" J’aime créer des choses uniques. Je vais travailler sur des projets comme des bières aux orties, à l’aspérule … "

V.WESE