Liege 4000

Les "Promenades de Séroule" : un projet immobilier de 81 logements à Heusy (Verviers)

Les promoteurs Serge Lejeune et Jean-Paul Godefroid veulent construire un double ensemble de 81 logements à Heusy (Verviers), juste un peu plus haut que le parc de Séroule, entre la rue Jean Gôme, la rue de l'usine (chemin des Béolles) et l'autoroute.

Ce terrain est en rouge au plan de secteur, donc constructible.

Bois, prairies, ruisseau, étangs

"Le premier projet rue Jean Gôme appartient à Serge Lejeune" détaille Jean-Paul Godefroid. "Il comprendra 28 logements. Ces logements ne descendront pas plus bas que la propriété actuelle. On sera plus près de la rue Jean Gôme que vers le bois. Et sur la partie arrière donnant sur la rue de l'usine, moi je compte y faire 53 appartements sur une partie du terrain qui longe l'autoroute."

Pour l'instant, tout ça n'est que bois et prairies, plus l'ancienne villa Weerts qui sera démolie. D'autres projets d'urbanisation ont visé l'endroit en 2008 et en 2012-2013. Il en a encore été question en 2016. Rien n'avait encore abouti. Des riverains s'inquiétaient pour le ruisseau qui coule vers les étangs du parc de Séroule et qui pourrait se tarir. Ces riverains s'inquiètent d'ailleurs toujours. "Le ruisseau des roites risque de disparaître" avertit Jean-Vincent Veriter. "Il pourraît bien être asséché par les emprises des nouveaux bâtiments."

Les auteurs du projet assurent avoir la solution. Il restera une zone verte non aedificandi au milieu du terrain. "Le bois restera le bois" promet Jean-Paul Godefroid. L'eau sera récupérée et canalisée vers les étangs. En face, on n'est pas convaincu : "récupérer les eaux de drainage des terrasses, des toitures, des parkings, les amener directement dans les étangs du parc de Séroule, c'est transformer ces étangs en énormes bassins d'orage qui ne joueront plus leur rôle d'écosystème".

Zone constructible à "valoriser"

Les promoteurs annoncent un tunnel piéton sous la rue des usines vers le parc. Et il sera possible de se promener sur les sentiers du futur complexe immobilier. "Je suis propriétaire depuis 20 ans maintenant" souligne Jean-Paul Godefroid. "Donc, je pense qu'il est temps de s'y mettre et de valoriser cette zone. Et quand je dis valoriser, ça veut dire essayer de trouver la solution la plus intelligente, aussi bien pour nous que pour les riverains." 

Les voisins que nous avons rencontrés ont l'impression de voir les promoteurs fondre sur leur quartier. Les rues de cette partie de Heusy sont des rues de village et ce sont soulignent-ils, si on y ajoute les autres projets de construction en cours, plusieurs centaines de nouveaux habitants au total - et leurs voitures - qu'on veut y amener. Ils assurent n'être pas opposés par principe à toute construction.

Etude d'incidence, objections

L'étude d'incidence débute. Le collège recevra pendant quinze jours les observations, suggestions et questions à propos de ce projet intitulé "promenades de Séroule".

 

François Braibant

Retrouvez l'article original sur RTBF