Liege 4000

Les Liégeois mitigés face au schéma de développement territorial wallon

L'ambition de ce document, connu dans le jargon administratif région sous l'appellation "sdt", c'est de tracer des lignes directrices pour que, à moyen et long terme, l'aménagement du territoire wallon corresponde aux besoins de sa population.

Il est soumis actuellement à la consultation des pouvoirs locaux.

La majorité liégeoise a rédigé un avis qu'elle qualifie de "globalement positif". Mais sans cacher quelques graves lacunes. Certes, la volonté de lutter contre l'étalement urbain est exprimée, mais sans fixer de norme, de phasage ou d'échéancier suffisamment musclés. Une autre critique: la manière dont les vingt-quatre communes de l'agglomération liégeoise envisagent la gouvernance supralocale n'est pas vraiment prise en compte. C'est le rôle de métrople de la cité ardente qui paraît négligé, au profit du développement d'un axe luxembourgo-namuro-brabançon. Pour l'échevine Maggy Yerna, il ne s'agit pas de dresser les villes les unes contre les autres, mais de reclamer une juste place, en fonction de la population, du bassin d'emploi, du réseau d'enseignement....

La résolution a été approuvée à l'unanimité moins les abstentions des verts ardents et des pétébistes.

Michel Gretry

Retrouvez l'article original sur RTBF