Liege 4000

Inondations et solidarité : à Verviers, l’école de Lambermont collecte les dons de matériel scolaire

La générosité, ça marche. A Verviers, la rentrée des classes risque d’être un peu particulière. Deux écoles du réseau communal ont été ravagées par la crue de la rivière. Sur les hauteurs de la ville, celle de Lambermont a été épargnée. C’est là que s’organise une récolte de matériel destinée à remplacer tout ce que l’inondation a emporté. Les dons affluent.

Entrer à l’école communale de Lambermont, c’est entrer dans une ruche. Les caisses arrivent et s’empilent, les institutrices trient. Dans le couloir, des boîtes de jeux de société quasi neuves et données s’entassent sur une table. Cette institutrice a apporté des livres qu’elle a choisis avec ses petits-enfants dans la bibliothèque familiale : "par exemple ce livre sur les chats, on a aussi donné des cubes…"

Madame Jennifer et madame Cindy sont institutrices à Ensival et au centre de Verviers. Il ne reste rien de leurs classes. L’eau a tout emporté ou détruit. Elles aussi viennent trier les dons. Là-dedans, il y a le matériel qu’elles utiliseront pour la prochaine rentrée : "du papier collant, des agrafeuses, des post-it, des cartouches, blocs de feuilles, cahiers, des fardes par centaines, neuves, de la peinture, des pinceaux…

Il y a énormément de personnes qui sont venues nous apporter des dons. Des personnes de Zottegem sont arrivées avec des camions remplis de matériel scolaire, des écoles d’Henri-Chapelle, des particuliers, les écoles communales de Malmedy qui ont collecté et qui sont venues hier avec deux camionnettes de matériel et de jeux. Les ordinateurs, on n’a pas encore, mais un monsieur est venu nous demander ce qui pourrait nous intéresser. C’est déjà difficile de tout stocker.

"Ce qui manque ? Du matériel pour les classes flexibles comme des casques audio, des casques antibruit, des ballons pour s’asseoir dessus." Il n’y a pas encore de mobilier comme tables, chaises, bureaux et tableaux, faute de place pour les stocker. Les institutrices annoncent que leur récolte ne sera pas réservée aux écoles de Verviers, mais qu’elle pourra bénéficier à tous les établissements de la zone inondée, quel que soit le réseau. La récolte a encore lieu ce dimanche.

Une rentrée en conteneurs

Les travaux de réhabilitation des écoles sinistrées de Verviers vont durer plusieurs mois. En septembre, les élèves ne retrouveront pas leurs classes habituelles. Il faudra s’habituer aux conteneurs.

"Ce seront des classes en préfabriqué" annonce l’échevine Sophie Lambert. "A Ensival, ces modules seront placés rue des Weines à proximité du parc Godin. Et pour l’école de l’Est, ce sera impasse Gouvy, à côté de la bibliothèque. Il y aura des modules garderie. Nous pensons à mettre en place des navettes de transport scolaire.

Les quartiers sinistrés ne risquent-ils pas de se vider de leur population ? Dès lors, est-ce qu’il y aura encore des enfants à scolariser dans ces conteneurs-école ?

En ce qui concerne la fréquentation future de nos écoles communales, nous comptons sonder dès ce lundi les familles des quartiers sinistrés par l’intermédiaire de nos enseignants. Nous tiendrons compte d’éventuels départs. J’ai aussi pris des contacts avec la FWB pour qu’on garantisse l’emploi enseignant."

 

François Braibant

Retrouvez l'article original sur RTBF