Liege 4000

Herve, Chênée : une mobilisation des élèves et des étudiants dans les écoles

Les élèves du secondaire se rassemblent à nouveau pour le climat sur le temps de midi au centre de Liège.

Une action prévue Place du Marché mais pas de manifestation et pas de rencontre avec les autorités liégeoises. Dans certaines écoles, par contre, les élèves mèneront plutôt des actions en interne. La ministre de l'Enseignement a en effet envoyé une lettre aux établissements pour limiter le nombre d'absences des élèves aux cours. C'est ainsi qu'à l'Athénée royal de Chênée, les élèves se mobilisent durant la récréation. 

Dans la cour de récré

La préfète de l'Athénée est plutôt favorable à la mobilisation des élèves, un peu moins à leur absence lors des cours. J'ai reçu la visite d'une élève de quatrième, explique Christine Thyssens, la préfète.  Elle proposait une espèce de sitting dans la cour de récréation, à 10h10; ça permet de montrer que les élèves sont sérieux, puisqu'ils ne veulent pas perdre d'heures de cours mais également que leur motivation reste intacte

Nina et Matéo organisent cette action : on va essayer, pendant la récré, précise Nina, de faire le plus de bruit, d'agiter nos pancartes, comme si c'était une vraie manifestation. On demande aux politiciens de changer mais nous aussi, on doit changer certaines habitudes. Pour Matéo, depuis 2019, j'essaie d'aller vers une transition plus écologique, j'essaie de manger moins de viande. Ou au lieu d'utiliser du papier alu, je prends une boîte à tartine et j'utilise une gourde. 

Dans cette école, les actions climat ont fait l'objet d'une réelle réflexion en compagnie des professeurs. David Rico Garcia est professeur de français : on a réfléchi avec eux au fait de sécher les cours pour aller manifester son mécontentement. On a ensuite essayé de réfléchir à, comment, dans leurs pratiques personnelles, ouvait se manifester cette volonté de changement pour aller vers un comportement plus éco-responsable

Les élèves de Herve, à la récré et à midi

à Herve, les élèves du Collège Marie-Thérèse ont eux aussi sorti les pancartes. C'était difficile pour eux de venir à Liège, avec seulement 50 minutes de temps de midi et la distance entre Herve et Liège. Mais ils tenaient à manifester leur soutien à l'action de Liège. Ils comptent aussi continuer à faire pression sur le gouvernement mais aussi sur leur école, afin, notamment, de modifier certaines habitudes et faire diminuer les quantités de déchets. 


 

RTBF

Retrouvez l'article original sur RTBF