Liege 4000

Financement pour 3 ans assuré pour la Salle de consommation à moindre risque

Cette subsidiation pérennise le projet et permet à la Ville de Liège d’envisager l’actualisation de son plan stratégique en matière de lutte contre la toxicomanie de manière plus sereine.

La Ville de Liège a pris acte avec satisfaction de la décision de la Ministre wallonne de la Santé, d’octroyer à la Fondation privée TADAM une subvention de 830.000 € par an pour assurer la gestion et l’animation de la Salle de Consommation.

La Ville remercie la Ministre pour son soutien et y voit la reconnaissance de la qualité du travail réalisé pour initier, en Belgique, cet important projet de Réduction des Risques.

Cette subsidiation pérennise le projet et permet à la Ville de Liège d’envisager l’actualisation de son plan stratégique en matière de lutte contre la toxicomanie de manière plus sereine.

Dans ce cadre, une réflexion est en cours sur l'élargissement des heures d'ouverture de la salle de manière a améliorer le service.

En effet, l’ouverture de la Salle est un pilier important de l’action de la Ville en cette matière mais ne représente qu’une facette de l’action globale et intégrée que le Collège souhaite mener.

Parmi les autres piliers d’intervention, la Ville veut toujours relancer l’action thérapeutique à travers le Traitement Assisté à la Diacétylmorphine qui a été testé avec succès à Liège entre 2011 et 2013.

En matière de politique criminelle, la lutte contre le deal et le trafic de stupéfiant doivent continuer à faire l’objet de priorités de la part des différents acteurs du Conseil Zonal de Sécurité (Police locale, Police fédérale, Parquet).

Salle de consommation à moindre risque © Ville de Liège - Communication - E. Denis

 

Retrouvez l'article original sur Commune