Liege 4000

Des milliers de jeunes rassemblés à la Boverie à Liège : "Ici, c'est même plus que le nouveau carré, il y a encore plus de monde"

De nombreux jeunes se sont rassemblés ce mercredi dans l’après-midi au parc de la Boverie, à Liège, profitant du dernier jour ensoleillé avant l’arrivée de la pluie en Belgique.

Besoin de "relâcher la pression", de "profiter à fond", les personnes présentes sur place avaient bien l'intention de profiter de ces retrouvailles. En début de soirée, l’ambiance était plutôt bon enfant, et aucun débordement n’a été déploré. Plusieurs véhicules de police sont toutefois aussi présents sur les lieux, à l’entrée du parc.

Selon une source policière, ce sont entre 2000 et 3000 étudiants et de jeunes liégeois qui ont décidé, une fois de plus, de se retrouver en plein air dans le cadre verdoyant du parc liégeois. Tandis que l’épidémie de coronavirus tend à se stabiliser après un rebond observé ces dernières semaines, les mesures de distance physique et de port du masque sont relativement respectées. Alors que certains s’affichent proches les uns des autres à visage découvert, d’autres portent le masque malgré l’ambiance festive sur les lieux.


►►► À lire aussi Rassemblements dans les parcs: le bourgmestre de Liège prend des mesures


Une vingtaine de voitures de police sont stationnées au début de cet espace vert bien connu des Liégeois. Les forces de l’ordre n’interviennent pas mais des contrôles sont effectués à l’entrée du parc car l’alcool est interdit dans l’enceinte du parc.

"Il y en a marre"

Sur place les discussions vont bon train avec pour font sonore de la musique sur haut parleur et les voix de toutes ces personnes qui se retrouvent. Parfois canette ou bouteille d'alcool à la main, les jeunes croisés sur place expriment leur overdose de moments passés en tête à tête avec leur ordinateur. "On ne vit que de l'école, on rentre, école, dodo et c'est tout", témoigne un jeune. "Maintenant, on ne veut que sortir et profiter à fond. Il y en a marre", renchérit l'un de ses amis. "Il n'y a plus d'activité, plus rien à faire. On ne vit plus.

Plus étonnant, certains comparent l'ambiance du parc de la Boverie depuis quelques jours à celle du Carré, où les bars et les rues sont déserts depuis de nombreux mois. "C'est même plus que le nouveau carré, il y a encore plus de monde. Comme vous voyez, les forces ont tout fait, mais c'était impossible, il y a trop de monde", sourit un autre fêtard, visiblement heureux de retrouver cette ambiance.

M.F.

Retrouvez l'article original sur RTBF