Liege 4000

Coronavirus: les ventes aux enchères en ligne rencontrent un vif succès

Elles aussi ont dû s'adapter au confinement et aux mesures sanitaires.

Les salles de ventes aux enchères fonctionnent désormais essentiellement en ligne, sans leur public. Et ça marche. C'est le constat que dresse notamment l'hôtel des ventes Elysée, à Liège. Cette salle était plutôt sceptique au départ, mais ses ventes en ligne rencontrent un réel succès.

L'une d'entre elles était justement organisée ce lundi soir. Une vente "en life" comme disent les habitués de cette salle de vente. Ils sont plusieurs centaines à assister aux enchères en salle en temps normal.

Avec le Covid, les gens se rebattent sur une activité autre

Hier soir, pas de public, pas de boulet froid sauce moutarde entre deux coups de marteau, juste une caméra fixe, un commissaire priseur, et des collaborateurs qui relayent les offres par téléphone ou sur internet, durant un marathon de plus de trois heures. Et cela rencontre un succès qui étonne Christophe Fairon, patron de cette salle de vente: "On est très surpris. Étonnamment, ça marche mieux. Il y a de très bonnes ventes dans tous les domaines. On revient au prix d'antan pour certaines pièces. Maintenant, je pense aussi que c'est dû au Covid. Les gens n'ont malheureusement pas la chance de pouvoir aller au restaurant, boire un verre, ou de partir en vacances, et peut-être se rabattent-ils un peu sur une activité autre".

Une clientèle plus large et plus jeune

Et il y en a pour tous les budgets: "Certains investissent dans des pièces un peu plus rares, l'argent ne rapporte plus rien dans les banques, ils se font plaisir, donc il y a peut-être un effet de spéculation pour certaines pièces. D'autres ont pris le temps de refaire la déco pendant le confinement, c'est donc l'occasion de recevoir des pièces et d'en vendre. La clientèle est plus large, et plus jeune aussi".

Preuve de cet engouement, la vente d'une petite lionne en bronze d'une vingtaine de centimètres qui a bondi pour atteindre, frais compris, quelque 12 000 euros.

La suite de cette vente aura lieu ce mardi.

Marc Hildesheim

Retrouvez l'article original sur RTBF