Liege 4000

A Liège, l'atelier Artbee restaure les tableaux et livres anciens

La restauration de tableaux, de livres anciens, c'est tout un art que maitrise sur le bout des doigts l'atelier liégeois Artbee.

Un atelier niché à l'arrière de la Médiacité. Les trois restaurateurs qui y travaillent redonnent vie à des œuvres détenues par des musées, des fabriques d'églises, des antiquaires, et même des particuliers.

Nous avons poussé les portes de cet atelier.

Aidés de leur scalpels pour enlever les colles et vernis, la petite équipe de conservateurs-restaurateurs redonnent actuellement son éclat à une grande peinture liégeoise du 18ème siècle venue de l’Église Saint-Denis à Liège.

Leurs clients: des églises donc, mais aussi des musées, des antiquaires, et également des particuliers. Elenie Markopoulou, restauratrice: "Il y a beaucoup de particuliers qui viennent avec des trésors, parfois on découvre des signatures en-dessous d'une couche de crasses épaisse ou d'un vernis très jauni. Ça, c'est une très bonne surprise pour nous, et surtout pour les clients. On a eu pas mal de particuliers qui sont venus après le premier confinement. Ils ont eu le temps de regarder chez eux. On a eu pas mal de petites demandes pour la restauration de tableaux ou d'objets".

Des tableaux, mais aussi des manuscrits

Armée de son aspirateur à moisissures, Eugénie Falise, elle, est spécialisée dans la restauration d'estampes, dessins, manuscrits. Elle travaille principalement pour les bibliothèques, les archives de la ville et de l'état, et parfois aussi pour des particuliers, dont certains viennent avec des BD de collection: "Ça peut aller des pages déchirées au dos manquant, parfois il faut tout défaire. J'ai eu un très beau Tintin sur lequel il n'y avait pas énormément à faire mais c'était vraiment très agréable de travailler dessus, comme j'ai déjà eu quelqu'un qui pensait avoir un très beau Tintin, et c'était des pages photocopiées et reliées. Quand c'est comme ça, c'est toujours un peu décevant, mais bon, c'est le jeu".

Et à chaque fois, les restaurations se font sur base d'un devis.

Marc Hildesheim

Retrouvez l'article original sur RTBF