Liege 4000

15 à 20 % de patients en moins chez le dentiste à cause de la peur du Covid

Les patients ont peur d'aller chez le dentiste à cause du Covid.

C'est le constat de l'APAD, l'Association pour la Pratique de l'Art Dentaire. Beaucoup de patients annulent leurs rendez-vous ou les reportent. Avec comme conséquences parfois de graves problèmes dentaires. L'association professionnelle veut rassurer les patients sur les mesures sanitaires en vigueur. Nous nous sommes rendus dans un cabinet dentaire à Liège.

Les patients attendent le dernier moment

Dans la salle d'attente, Jacques a attendu le dernier moment pour se faire soigner la dent: "Avant, je venais régulièrement, mais ici c'est parce que j'ai un souci que je viens car j'essaye d'éviter de rencontrer du monde et il y a quand même un certain stress de contracter le coronavirus".

L'Association pour la Pratique de l'Art Dentaire constate une nette diminution du nombre de patients chez le dentiste. Daphné Dujardin, responsable de l'APAD: "Les dentistes remarquent entre 15 et 20% de diminution de fréquentation des cabinets dentaires actuellement, à cause de la peur du Covid uniquement. Les patients annulent au dernier moment, ils téléphonent le matin, ils ont peur ou ils ont un tout petit symptôme, donc ils préfèrent postposer".

Le risque, c'est d'aggraver le problème existant

Et ces reports de rendez-vous comportent des risques: "Le risque, c'est d'aggraver le petit problème existant. Si vous avez une petite carie, ça devient une grosse carie, on doit parfois dévitaliser la dent ou la dent peut être perdue. Si on ne fait pas de détartrage, on peut développer une parodontite plus sévère, avoir des déchaussements de dents et perdre des dents si ce n'est pas pris à temps".

Faites confiance à votre dentiste

L'APAD veut rassurer les patients: "Faites confiance à votre dentiste. Il y a des protocoles qui sont mis en place pour la sécurité des patients, il n'y a donc vraiment aucun risque" explique Daphné Dujardin.

Pour rappel, concernant le remboursement du détartrage notamment, l'INAMI a prolongé le délai de la visite obligatoire annuelle chez le dentiste durant la période du Covid.

Erik Dagonnier

Retrouvez l'article original sur RTBF