Villers-la-Ville 1495

L'abbaye de Villers s'invite chez vous !

À défaut de pouvoir accueillir des visiteurs en cette période de confinement, l’abbaye de Villers propose aux internautes d'explorer son histoire de manière amusante.

Au même titre que de nombreux lieux de patrimoine, l'abbaye de Villers a fermé ses portes aux visiteurs en raison du coronavirus. En cette période printanière qui aurait dû être synonyme de vacances pour les plus jeunes, c'est un coup dur : l'abbaye cistercienne a annulé deux de ses événements, “Perd pas le nord” et “Abbaye en fête”, destinés au public familial.

Mais ces annulations ne sont pas des raisons suffisantes de baisser les bras. Comme l'explique Jean-Claude Gerlache, responsable communication de l'abbaye “si les visiteurs ne peuvent pas venir à nous, c'est nous qui venons à eux.”. Par le biais de sa page web, le site propose une série d'activités et d'animations ludiques à destination des adultes et des enfants, comme des vidéos.

Développées depuis plus d'un an, ces capsules font rimer pédagogie avec brin de folie pour nous expliquer la vie et l'histoire des moines, de l'origine de leur drôle de tonsure jusqu'à... la lèpre médiévale ! Production maison, ce "vlog" mise sur l'humour pour intéresser les spectateurs, sans pour autant mettre de côté la réalité historique. "Ça demande énormément de travail. Il y a des recherches à faire, les faits doivent être avérés". Pour vérifier ces informations, le personnel peut s'appuyer sur le centre de documentation de l'abbaye de Villers qui contient près de 3000 ouvrages.

Un même esprit habite le podcast, dont 9 épisodes existent déjà, qui racontent de façon décalée et ludique le quotidien du monastère et l'histoire étonnante de certains moines.

Du contenu spécifiquement destiné aux enfants est également en ligne. En effet, l’abbaye met à disposition des dossiers d’activités, qui donnent des informations sur le monastère et ses habitants, ainsi que des fiches d'activités instructives et amusantes pour les enfants, en lien avec leur programme scolaire. En bonus, un carnet ludique invite les enfants à jouer avec des reconstitutions dessinées de l’Abbaye au Moyen-Âge.

 

Une abbaye un peu vide

Ces diverses propositions ne compensent évidemment pas l'expérience de visiter l'Abbaye de Villers. “On est tellement habitué à avoir des visiteurs. On se sent un peu seuls.” admet Jean-Claude Gerlache. Malgré la fermeture, le monastère continue en effet d'être occupé par ses employés, notamment ceux qui entretiennent les lieux. Tout le monde ne travaille pas bien sûr – une partie du personnel est au chômage technique –, mais tout est mis en place pour que le lieu conserve son prestige.

Malgré la fermeture, on reste d'ailleurs optimiste à l'abbaye. Contrairement à d'autres organisations qui annulent déjà leurs événements des mois à venir, le monastère n'a pas annulé ses événements programmés pour après les vacances de Pâques, dans l'espoir que le confinement pourra être levé prochainement. “On verra au fur et mesure de ce qui se passe” nous explique Jean-Claude Gerlache. D'ici la réouverture, on peut en tout cas explorer les passionnantes propositions du site web de l'abbaye.

 

 

Adrien Corbeel