Ittre 1460

Le quotidien d'un couple homosexuel illustré dans une première bande dessinée drôle et touchante

Dans « les péripéties homologuées de Paul & Tom », Jacques Noach dépeint avec un humour décapant le quotidien d’un couple homosexuel. Une manière de montrer les points communs avec les couples hétérosexuels, tout en pointant du doigt l’homophobie ordinaire dont les homosexuels sont victimes.

Au début de cet été, Jacques Noach, alias Jacq, a réalisé son rêve d’enfant : publier sa propre bande dessinée. " J’ai commencé à dessiner mes bandes dessinées dès mes 6-7 ans. J’ai dévoré les œuvres des grands maîtres de la BD franco-belge. J’étais abonné à toutes les revues possibles… " se souvient l’auteur et dessinateur.

Architecte de formation et musicien, Jacques a repris le dessin et a publié des gags sur les réseaux sociaux depuis quelques années. En 2019, il séduit un éditeur avec son projet illustré : raconter avec humour et ironie le quotidien et les petits tracas d’un couple homosexuel. Début juillet, ce projet voit finalement le jour : c’est le début des " Péripéties homologuées de Paul et Tom ".

A travers cette bande dessinée, Jacques a voulu mettre en avant une cause qui lui tient à cœur : la lutte contre l’homophobie. " Je ne comprends pas comment on peut haïr des gens qui s’aiment. Je ne comprends pas – comme dans le cas de la Manif pour tous en France – pourquoi on ne veut pas accorder des droits à quelqu’un qui ne nous enlève pas à vous des droits. De toutes les haines dont l’être humain est capable, l’homophobie est peut-être la plus débile, inapte, incompréhensible. "

Jacques n’est pas homosexuel. Marié avec une femme et père de famille, il s’est inspiré de sa propre vie de couple pour raconter celle de Paul et Tom. Chaque couple – qu’il soit hétérosexuel ou non – peut donc s’identifier à ces situations ordinaires. " Fondamentalement un couple est un couple avec les mêmes envies, les mêmes désirs, les mêmes soucis. Il n’y a pas de différence dans la vie de tous les jours : on doit s’occuper des tâches ménagères, on se dispute, on connait des grands moments d’amour...C’est un peu à la manière de la série " un Gars-une Fille ", mais ici c’est " Un Gars-un Gars " " résume Jacques.

A côté de cela, l’auteur questionne tout de même le genre et ses codes – ce qui est jugé " typiquement " féminin ou masculin -, et se penche sur le regard que la société porte sur les couples homosexuels : le mariage, les enfants, le coming-out ou le rejet familial à travers des flashbacks et l’intervention de personnages qui constituent l’entourage du couple (voisins, collègues, famille) : " Ces touches et ces moments de pause permettent aussi de donner plus d’épaisseur à Paul et à Tom et d’en apprendre plus sur eux : d’où ils viennent, pourquoi ils sont comme ils sont, comment expliquer leur personnalité… . " détaille Jacques.

D’un point de vue technique, Jacques a opté pour un format plutôt court – des histoires en 4-5-6 cases - et pour des nuances de gris. Nous sommes donc loin du drapeau arc-en-ciel ultra coloré de la communauté LGBT+ : " Ça, c’est parce que je suis daltonien. D’ailleurs seule la couverture est colorée et c’est ma femme qui a choisi les couleurs " explique Jacques avec humour.

Vivreici.be a rencontré Jacques Noach. Nous avons discuté avec lui de cette première bande dessinée et de ses deux protagonistes, mais aussi d’homosexualité, de genre et d’homophobie.

Retrouvez Jacq aussi sur sa page Facebook ou son compte Instagram.

JACQ, " Les Péripéties homologuées de Paul & Tom ", aux éditions La Boîte à Bulles, 9 euros 50.

Maxime Maillet