Connaissez-vous la motte féodale?

Braine-le-Château est une commune du Brabant wallon dont l’histoire est indissociable de celle de la famille de Hornes. Pour preuve, l’imposant château-fort construit aux 17e et 18e siècles au milieu de douves aujourd’hui transformées en étang d’agrément. Le château est privé et est habité, on ne peut malheureusement pas le visiter. Son architecture évoque l’époque médiévale, car comme beaucoup de châteaux, celui-ci a connu des aménagements au fil des siècles.

Ce n’est pas cependant ce château-là qui a donné son nom à Braine-le-Château mais une autre construction érigée au 11e siècle, à quelques centaines de mètres de là, sur ce qu’on appelle une motte féodale. Elle est toujours visible et a été préservée. Le lieu est classé depuis 1990.

Mettre au pilori.

Autre curiosité visible à Braine-le-Château : le Piliori. De style gothique et daté de 1521, il a été construit à la demande de Maximilien de Hornes, chambellan de Charles Quint et membre de la Toison d’Or. Ce monument de justice féodale, servait à l’exécution des sentences prononcées. Les jours de marché, les condamnés à la peine de l’exposition publique et les coupables de délits mineurs y étaient attachés et subissaient la vindicte de la population, d’où l’expression qui a perduré jusqu’ici : mettre au pilori.

C. Vandelois