Braine-le-Château 1440

Basile, 17 ans, est chevrier et fromager !

Depuis tout petit, cet adolescent du Brabant wallon a une passion pour les animaux d’élevage, en particulier les chèvres. Aujourd’hui, il en élève 6 et produit ses propres fromages.

À 17 ans, Basile a une passion peu commune : les chèvres. Sur les hauteurs de Wavre, cet adolescent a totalement repensé le terrain familial avec le soutien de ses parents : les prairies sont désormais délimitées par des piquets et des fils pour accueillir ses animaux fétiches, et le terrain de tennis a été transformé en une mini-chèvrerie.

Basile ne s’est toutefois pas improvisé éleveur et fromager sur un coup de tête. Depuis ses 11 ans, il a commencé à s’occuper de deux premières chevrettes. Ensuite, pendant plusieurs mois, l’adolescent s’est formé à la chèvrerie de la Baillerie à Bousval et ses 150 chèvres : il a appris à gérer des petits, à traire ou à faire des fromages. Par ailleurs, il continue sa formation par des recherches en ligne ou des rencontres avec des éleveurs.

Aujourd’hui, Basile est devenu autosuffisant. Depuis qu’il a eu le feu vert de l’AFSCA — l’Agence fédérale de la sécurité de la chaine alimentaire —, il peut en effet commercialiser les fromages qu’il produit à partir du lait de ses cinq chèvres. La vente des fromages lui permet ainsi de payer les dépenses quotidiennes comme la nourriture, le matériel ou les frais vétérinaires.

Un investissement total

Sa vie quotidienne est certes rythmée par l’école, mais aussi par ses chèvres et son bouc dont il doit s’occuper matin et soir pendant plusieurs heures et par tous les temps. Chaque jour en moyenne, il réalise entre 20 et 80 crottins de chèvre frais (nature, oignons rouges ciboulette, oignons blancs persil, thym-miel, poivre, lard, etc.) en fonction de la lactation de ses petites protégées.

Porté par des valeurs écologiques, Basile milite pour une agriculture raisonnée et une consommation réfléchie. " Ce n’est pas juste le fait d’avoir ses propres chèvres et de produire son fromage…C’est retrouver un sens à l’alimentation… Puis, c’est super valorisant de se dire qu’on peut produire quelque chose nous-mêmes et qu’on peut nourrir les gens… " explique-t-il au micro de Jonathan Bradfer.

Si vous vous voulez passer commande, il vous faudra faire preuve d'un peu de patience : Basile n'a pas de lait ou de fromage à vous proposer actuellement. Rendez-vous donc au printemps soit sur sa Page Facebook, soit dans l'épicerie citoyenne MacaVrac de Wavre. Plus d'informations aussi dans cet extrait du magazine "Quel Temps!" à découvrir ici.

Maxime Maillet avec Jonathan Bradfer

Découvrez la chronique de Jonathan Bradfer dans "On n'a pas fini d'en parler" (à partir de 56:04)