Jodoigne 1370

Jodoigne: important incendie au château de Dongelberg (photos et vidéos)

Un important incendie s'est déclaré ce mardi soir vers 20H30 au château de Dongelberg, dans la commune de Jodoigne, en Brabant wallon.

Les pompiers ont lutté de longues heures contre les flammes. Le plan d'urgence n'a été levé que vers 2H30 cette nuit. 

22 véhicules, 65 pompiers ont été mobilisés dans la soirée et une partie de la nuit, pour venir à bout des flammes, attisées par le vent. Un important déploiement qui n'a pourtant pas suffi à préserver le bâtiment. Le château qui date du 19ème siècle est fortement endommagé.  Les murs sont toujours debout mais leur stabilité est incertaine. Une évaluation précise pourra être réalisée ce matin par des experts.

 

Le maïeur s'est rendu au château dès qu'il a appris la nouvelle, alors que se tenait le conseil communal, a confié le bourgmestre Jean-Luc Meurice (UC) à la RTBF. Pour l’instant on ignore la cause de l’incendie mais les pompiers privilégieraient une piste accidentelle. Aucune victime n'est a déplorer. 

Images: Marco Saccomano et Juliette Pitisci (RTBF)

La route nationale 222 a été fermée à la circulation. Le parc du château reste inaccessible pour raisons de sécurité. Un risque d'effondrement est possible, selon les autorités. Ces dernières ont demandé hier soir aux "riverains de rester à leur domicile pour ne pas gêner le travail des services de secours". Il y avait le risque d'une pénurie pénurie d'eau dans le village en début de nuit. Finalement, la protection civile a acheminé de l’eau qui venait à manquer aux pompiers.

Le château de Dongelberg n'est actuellement pas occupé. Racheté récemment, il faisait l'objet d'un projet de rénovation en centre de séminaires. Les travaux venait de débuter. Le propriétaire qui veut rester discret en ces moments difficiles indique ce matin que son intention est de maintenir le projet, malgré l'incendie.

La bâtisse avait été mise en vente en janvier 2019. Le château s'étend sur 3000 mètres carrés et construit sur une terrain de onze hectares. Sa construction remonterait aux 14e siècle mais son aspect tel qu'on le connaît aujourd'hui aux années 1830. "Après avoir accueilli des enfants malades lors de la première guerre mondiale, le bâtiment a été racheté par l'ONE qui en a fait un centre d'hébergement et en a complètement transformé l'intérieur pour le rendre plus fonctionnel", détaillait la RTBF au moment de la mise en vente. "Racheté dans les années 1970 par une ASBL proche de l'Opus Dei, qui a aménagé le domaine en centre de séminaires, le bâtiment principal n'a jamais été réaménagé et s'est lentement dégradé. C'est sans doute le montant de la taxe sur les bâtiments inoccupés réclamée par la commune qui pousse l'actuel propriétaire à mettre aujourd'hui le château en vente, alors qu'il poursuit ses activités dans d'autres bâtiments du domaine. Des amateurs auraient déjà manifesté leur intérêt pour ce bien inscrit au plan de secteur comme 'zone d'équipement communautaire'."

RTBF

Retrouvez l'article original sur RTBF