Jodoigne 1370

Absence de centre de vaccination à Mouscron: Brigitte Aubert, la bourgmestre, abasourdie

"Abasourdie, groggy mais pas KO", c’est en ces termes que débute le communiqué de la ville de Mouscron exprimant le désarroi de la bourgmestre devant l’absence de sa ville dans la liste des centres de vaccination.

"Abasourdie, groggy mais pas KO", c’est en ces termes que débute le communiqué de la ville de Mouscron exprimant le désarroi de la bourgmestre devant l’absence de sa ville dans la liste des centres de vaccination.

Brigitte Aubert (cdH) s’étonne d’autant plus que la ville frontalière dont elle a la responsabilité possède une des populations les plus denses du Royaume et, à ce titre, était reprise sur la liste des centres de vaccination de proximité "ce matin, notre commune a, par je ne sais quel coup de baguette magique, disparu de cette liste", s’offusque la bourgmestre, "De plus, je n’ai été avertie officiellement d’aucun changement. Pour quelles raisons n’avons-nous pas été retenus? " s’interroge-t-elle.

Brigitte Aubert affirme être d’autant plus étonnée de cette décision "que nous disposons de toutes les infrastructures et du personnel soignant, et que le centre hospitalier de Mouscron est pourtant retenu pour le stockage des vaccins".  

"Une priorité absolue"

La bourgmestre assure que la présence d’un centre de vaccination sur son territoire est une priorité absolue.   Réuni en urgence ce mardi 26 janvier 2021, le Collège communal de Mouscron s'est rallié à l’unanimité à la position inflexible et déterminée de la bourgmestre.  Pour parvenir à ses fins et faire entendre ses arguments, Brigitte Aubert a pris contact dès ce mardi matin avec plusieurs autorités responsables  dont le Ministre Président de la Région Wallonne Elio Di Rupo (PS), le Ministre Régional Jean-Luc Crucke (MR), le Gouverneur de la Province de Hainaut Tommy Leclercq (PS) et le Commandant de la Zone de Secours Olivier Lowagie.

Rappelons que Mouscron a été une des villes les plus touchées par le coronavirus.

 

Vincent Clérin

Retrouvez l'article original sur RTBF