Orp-Jauche 1350

Comment s'y prendre pour nourrir les oiseaux du jardin ?

Chez les Pigeons on est évidemment très sensibles au sort des oiseaux, vous vous en doutez.

Alors en cette période hivernale, faut-il ou non nourrir les oiseaux dans les jardins?

Les oiseaux ont plus de mal à s'abriter et à se nourrir

On peut, mais pas n’importe comment. Normalement les oiseaux qui vivent dans nos contrées sont censés passés l’hiver sans aide pour être nourris. Seulement voilà, avec nos sociétés industrielles et notre agriculture intensive, les oiseaux ont plus de mal à s’abriter et à se nourrir, bref ils sont plus fragiles et un coup de pouce est le bienvenu!

Mais si vous décidez de nourrir les oiseaux dans votre jardin, il faut respecter quelques règles pour que ça se passe dans de bonnes conditions pour eux et éviter notamment de les rendre malades.

Pour résumer, voilà ce qu’il faut retenir pour bien nourrir les oiseaux :

  1. Pensez à protéger les graines des intempéries. Donc veillez à ce que votre mangeoire ait un petit toit.
  2. Ne donnez pas trop de nourriture à la fois. Mais donnez-en souvent. Deux fois par jour en petite quantité.
  3. Ne donnez pas d’aliments salés ou épicés.
  4. Vérifiez que la nourriture ne moisisse pas et nettoyez régulièrement les mangeoires.
  5. N’oubliez pas que les oiseaux doivent aussi s’abreuver. Pensez à leur donner une petite coupelle avec de l’eau que vous changez régulièrement.
  6. Et puis surtout si vous commencez à nourrir les oiseaux, ne vous arrêtez pas subitement en plein hiver. Les oiseaux qui se sont habitués à venir chez vous pourraient avoir du mal à trouver de la nourriture ailleurs.

Les mangeoires c’est surtout pour les oiseaux qui aiment manger en hauteur. D’autres préfèrent manger au sol. Dans ce cas, ne mettez pas la nourriture directement par terre, mettez-la plutôt sur un support comme une planche ou un plateau surélevé (pour éviter l’humidité).

Et puis attention aux prédateurs, aux chats surtout. Au sol ou en hauteur, ne placez pas les graines tout près d’un endroit d’où un chat pourrait surgir.

On n'est pas des pigeons

Retrouvez l'article original sur RTBF