Ottignies-Louvain-la-Neuve

Ottignies-Louvain-la-Neuve est une commune et ville de la province du Brabant wallon connue pour être la cité estudiantine de l’Université catholique de Louvain. Ses villages sont les suivants : Ottignies, Céroux-Mousty, Limelette et Louvain-la-Neuve.

Louvain-la-Neuve est une ville créée de toutes pièces dans les années 70. Dans les années 60, au plus fort des tensions communautaires entre le nord et le sud du pays, les nationalistes flamands ont exigé la fermeture de la section francophone de l'Université de Leuven. Aux cris de Walen buiten (les wallons dehors) les francophones ont été poussés à quitter Leuven pour construire une nouvelle université et une nouvelle ville, à Louvain-la-Neuve. Les premiers habitants s'y sont installés en 1972, ils étaient très peu nombreux, à peine 500 la première année. Aujourd'hui, force est de constater que Louvain-la-Neuve est devenue une vraie ville de 15.000 habitants.

La ville est divisée en quartiers : le Centre, l’Hocaille, Lauzelle, Bruyères, Biéreau et la Baraque. Elle a tout d’une ville, son centre-ville piétonnier, son cinéma, ses théâtres, ses musées, ses centres commerciaux… Une ville cependant dont les événements et le rythme sont fortement influencés par la vie estudiantine. 28.000 étudiants fréquentent l'UCL, 127 nationalités différentes  viennent y suivre les cours. Implantée principalement à Louvain-la-Neuve, l’université possède également des sites à Bruxelles, Mons, Tournai ou encore Charleroi.

Louvain-la-Neuve, Ottignies, l'ancienne ! Les premières traces de la commune remontent à 1213. Dès 1260 l'existence d'un château est signalée dans les relevés de la paroisse Saint-Remi. Ce château médiéval construit en hauteur prône au milieu d’un parc a quelques mètres de l’église Saint-Rémy. 

La ferme du Douaire est, elle, une ancienne ferme brabançonne qui date du 17e siècle. Elle abrite aujourd’hui un espace culturel et récréatif.

D’autres œuvres architecturales sont à relever dans l’entité, notamment à Céroux-Mousty. L’église Notre-Dame de Mousty, la tour de Moreinsart, l’église Notre-Dame-du-Bon-Secours.

A Céroux-Mousty, est également connue pour ses montgolfières. La place du village est entourée d'arbres et est un lieu idéal pour les faire décoller. C'est là que l’Aéro-Club royal de Belgique, fondé en 1901, a lancé en 1978 la première édition du célèbre meeting de l’Ascension du Club des ballons de Céroux.

L. Bolly Barajas