Ottignies-Louvain-la-Neuve 1340

Les gens du voyage réclament un accueil été comme hiver

Actuellement, il existe une dizaine de terrains d’accueil en Wallonie mais qui ne sont en général accessibles qu’au printemps et en été.

Or, les gens du voyage sont aussi sur les routes en hiver, c’est leur mode de vie.

Actuellement, en Wallonie, trois communes seulement mettent des terrains à leur disposition pendant l’hiver. Ils interpellent donc les autorités locales qui disposent d’un terrain, comme celle d’Ottignies/Louvain-la-Neuve. En effet, malgré la bonne volonté de la commune pour accueillir les gens du voyage, le terrain n’est accessible que 5 mois par an. La raison : "il pleut trop en hivers, le terrain est impraticable", explique Abdel Ben El Mostapha, l’échevin en charge des relations avec les gens du voyage. Par l’envoi d’une lettre aux bourgmestres, les gens du voyage exigent de légers aménagements (la pose de gravier par exemple) pour rendre ces terrains praticables en tout temps.

La Ville d’Ottignies/Louvain-La-Neuve reçoit un subside de 10.000 euros par an de la Région wallonne pour entretenir le terrain situé près du quartier du Blocry.

Tom Denis

Retrouvez l'article original sur RTBF