Ottignies-Louvain-la-Neuve 1340

Le festival Universatil fête son 20ème anniversaire

A Louvain-la-Neuve, depuis près de 20 ans, les étudiants du TUL s’affèrent pour construire un festival de théâtre 100% amateur qui se tiendra cette année du 2 au 13 mars. L'occasion d'innover et de proposer une nouvelle formule inédite.

Le Théâtre Universitaire de Louvain (TUL) a été fondé dans les années 60 par Armand Delcampe et le professeur Raymond Poulliart. L’objectif ? Permettre à des jeunes comédiens amateurs d’émerger sur le campus universitaire de l’UCLouvain. Au début des années 2000, le TUL – devenu entretemps une ASBL, puis un kot-à-projet – a lancé son propre festival : l’Universatil qui célèbre le théâtre amateur et plus globalement les arts de la scène (cirque, improvisation, danse, chant…). Le TUL collabore ainsi avec d’autres kots-à-projets ou acteurs culturels de la région.

Par ailleurs, le festival mobilise chaque année des dizaines de participants : les organisateurs du TUL, les metteurs en scène, les comédiens, les techniciens… Tous bénévoles, ces étudiants construisent donc ce festival de plusieurs semaines à côté de leurs études. Toutefois, si le festival est composé majoritairement d’étudiants de l’UCLouvain, il s’adresse bien à tous les publics : familles, jeunes et moins jeunes, habitants de Louvain-la-Neuve et d’ailleurs. L'année passée, le XIXème édition a ainsi accueilli près de 3.000 spectateurs venus de tous les horizons. 

Un festival à réinventer

Claire Bouillon (22 ans, étudiante en droit) est la co-présidente du TUL et a accepté de répondre aux questions de Vivreici.be sur cette 20ème édition qui se tiendra du 2 au 13 mars 2020 au théâtre du Blocry, au centre Placet et à la Ferme du Biéreau de Louvain-la-Neuve.

Quelles sont les grandes nouveautés de cette édition anniversaire ?

(Claire Bouillon) Le festival se déroule désormais durant deux semaines au lieu de quatre, y compris pendant le week-end. Nous nous sommes implantés dans trois nouveaux lieux culturels clés de Louvain-la-Neuve : la Ferme du Biéreau pour la soirée d’ouverture, le Théâtre du Blocry pour les deux premières pièces, le Centre Placet pour la dernière pièce. Par ailleurs, le festival se tient en mars, et non plus en février comme les précédentes éditions. Enfin, nous n’accueillons plus de pièces échanges (de Belgique ou de l’étranger) dans le cadre de la programmation principale du festival. Mais pour pallier cette perte et conserver cet esprit d’ouverture et d’accès à la culture, nous avons décidé de lancer – en plus de l’Universatil et pour la première fois - un mini-festival de deux jours pour ces pièces échanges, " Le Miniversatil " (27-28 avril 2020).

Pourquoi ces différents changements par rapport aux éditions précédentes ?

(C.B.) Nous avons été fortement impactés par la perte de la Salmigondis, une salle d’animation octroyée pendant des années par l’UCLouvain, mais désormais reprise par l’université. Or la Salmigondis avait de nombreux avantages pour le TUL : elle était disponible pendant un mois, elle pouvait accueillir près de 200 personnes par représentation, ses tarifs étaient très abordables pour un kot-à-projet et nous pouvions la gérer de manière autonome. Avec la perte de cette salle, nous avons donc dû nous tourner vers d’autres lieux culturels plus professionnels (et plus chers) : impossible pour le TUL de reprendre exactement la même formule. Toutefois, ces salles nous permettent d’avoir un premier contact avec le monde du théâtre professionnel : les techniciens sont à notre écoute et capables de nous aiguiller au mieux dans la construction du festival. Nos comédiens se produisent désormais sur la scène d’institutions culturelles reconnues !

Une soirée d’ouverture avec grand nom de l’humour belge…

" (C.B) Oui. En plus du cadre vraiment chouette de la ferme de Biéreau, nous avons la chance d’accueillir Bruno Coppens, humoriste et grand amoureux de la langue française pour son spectacle " Loverbooké ". Il s’est produit un peu partout en francophonie, de la Belgique à la France en passant par Montréal. La soirée se poursuivra dans une ambiance conviviale avec un concert de Charly Charly, un groupe belge de variété française. Et bien sûr, les spectateurs pourront retrouver notre fameux bar à bières spéciales comme pendant le reste du festival. Tout ne change donc pas pendant le festival ! "

Quelles pièces sont proposées au grand public cette année ?

(C.B) Nous avons trois pièces, 1 création originale et 2 adaptations. Mind (02/03 au 05/03) – la création originale du festival plutôt humoristique - s’inspire du dessin animé Pixar " Vice-Versa " : nous suivons les aventures de Responsable, Artiste, Débauchée et Psychopathe, quatre personnages dans la tête d’une étudiante fraîchement débarquée à l’université, jusqu’à l’arrivée d’un cinquième – Amour – qui risque bien de tout chambouler. " Bienvenue chez Nous " (du 06/03 au 08/03) - une adaptation de Raymond Charretier - nous plonge dans le monde de la télé-réalité : un couple – Yves et Suzanne - accepte d’être filmé 24h/24 dans leur quotidien en échange d’une grosse somme d’argent et se rend peu à peu compte des non-dits et des manipulations des producteurs de l’émission. Enfin " Les rêves " (du 10/03 au 12/03) – une adaptation d’Ivan Vyrypaev – est une pièce plus philosophique, intime et méditative : 4 jeunes se questionnent sur le sens de la vie et incarnent les préoccupations d’une génération.

Comment concilier ce festival avec les études ?

(C.B) Ce festival demande beaucoup d’organisation et d’investissement. Quand on entre au TUL, on sait qu’on va devoir y consacrer beaucoup de notre temps et adapter notre agenda : avec nos cours, le projet devient une priorité. Par exemple, chaque dimanche depuis septembre, on se réunit pour des longues réunions où chaque aspect du festival est questionné ou débattu. Et puis à quelques jours du festival, le stress point le bout de son nez… Mais cette expérience est hyper enrichissante et m’a appris énormément de choses : travailler avec une équipe, prendre mes responsabilités, gérer le stress, trouver des solutions dans l’urgence ou faire de belles rencontres. On est devenu une petite famille et c’est une belle aventure !

Informations pratiques

Quand ? Du lundi 2 au vendredi 13 mars 2020

? Louvain-la-Neuve (Ferme du Biéreau, Théâtre du Blocry ou Centre Placet)

Tarifs :

  • Etudiants : 7 euros en prévente/8 euros sur place
  • Tarif plein : 10 euros en prévente /12 euros sur place
  • Abonnement (3 pièces) : 17 euros étudiants / 25 euros tarif plein

Programmation complète et réservations sur le site internet du TUL

Maxime Maillet