Ottignies-Louvain-la-Neuve 1340

Créashop : des subsides pour soutenir l'ouverture de boutiques supplémentaires en Wallonie

Les temps sont durs pour les petits commerces ! Et pourtant, de nouvelles enseignes voient le jour, notamment, grâce à des primes d’installation.

Les temps sont durs pour les petits commerces !
Et pourtant, de nouvelles enseignes voient le jour, notamment, grâce à des primes d’installation. C’est l’objectif du projet Créashop et de son extension Créashop Plus.
Initiée en 2017, l’aide wallonne Créashop encourage l’ouverture de nouvelles boutiques dans les centres-villes. De 2017 à 2019, 16 communes wallonnes en ont profité. 36 entités, plus petites, emboîtent le pas, cette année.

Illustration à Louvain-la-Neuve


Place des Wallons, Louvain-la-Neuve. Bruno et son frère Lucas préparent l’ouverture de leur boutique de torréfaction. Les deux jeunes hommes espèrent bien obtenir le subside Créashop : 6000 euros de subsides wallons (au maximum), pour soutenir le lancement de leur petit commerce. "Ce serait une aide précieuse, car l’ouverture d’une boutique, cela engendre des frais importants", affirment les deux frères.


Mais pour bénéficier du coup de pouce, il faut d’abord être sélectionné par un jury. Les candidats doivent répondre à plusieurs critères. "Il faut rendre tout un dossier, préciser la nature de l’activité, décrire son projet, réaliser un plan d’affaires, analyser la concurrence, le type de clientèle, les prix envisagés, etc…", explique Sandrine Bertrand, de l’asbl Gestion du Centre-Ville, qui coordonne le projet.

"Il y a aussi des contraintes, car le projet ne peut pas être un déménagement de commerce existant pour essayer de décrocher la prime ! Ni même une succursale ! Ici, on vise vraiment la création d’un nouveau commerce", précise l’administratrice de l’asbl.

Pionniers convaincants

A Louvain-la-Neuve, Créashop porte ses fruits depuis 2017. Et comme dans beaucoup d’autres entités wallonnes, la formule fonctionne ! "Les commerces aidés sont maintenant bien établis. Nous sommes contents de les avoir encadrés, grâce à cette initiative du gouvernement wallon", explique Jean-Christophe Echement, directeur de l’asbl. "Ces aides donnent un coup de pouce aux projets de revitalisation d’un secteur qui souffre, même si la situation à Louvain-la-Neuve est spécifique et moins difficile que dans d’autres zones commerciales".

Bientôt Wavre aussi


Aujourd’hui, avec Créashop-Plus, d’autres projets seront soutenus dans une trentaine d’entités supplémentaires, dont Wavre, où le cinquième des emplacements commerciaux est vide. "Il y a des nouveaux entrepreneurs, des nouveaux porteurs de projets qui viennent nous voir, pour ces aides à la création de commerces", explique Moon Nassiri, échevin du commerce à Wavre. Créashop va aider, car il y avait une demande pour cette forme de soutien financier."

Avec d’autres types d’aides, de nombreuses entités wallonnes tentent ainsi de relancer le commerce de détail, en dépit d’un contexte difficile.
 

Jean-Claude Hennuy

Retrouvez l'article original sur RTBF