Beauvechain n'est pas qu'une base militaire

Malgré son champ d’aviation militaire bien connu, l’entité de Beauvechain présente en réalité un caractère très rural. On y découvre différents types de paysages, d’immenses plateaux au relief légèrement ondulé, aux vallées plus encaissées et plus verdoyantes de la Nethen, en passant par les abords de la forêt de Meerdael, l’un des derniers vestiges, sur notre territoire, de la forêt charbonnière de l’antiquité.

Le village de Tourinnes-la-Grosse possède une église romane, l’église Saint-Martin, un joyau architectural qui fait partie du patrimoine majeur de Wallonie. Elle a été construite dans le courant du 13e siècle. Elle servait de refuge aux habitants lors de conflits. Sa grosse tour massive a donné son qualificatif au nom du village : Tourinnes-la-Grosse

Au Moyen-Age, les villages de Hamme, L’Ecluse, Mille et Nodebais étaient la propriété du comte de Louvain, tandis que Beauvechain et Tourinnes dépendaient du Prince-Evêque de Liège. Cette situation a perduré jusqu’à la révolution française.

Revenons un instant, à la base militaire Lieutenant-colonel Aviateur Charles Roman. C’est là que stationnait le 1e Wing de chasse. Elle a vu décoller successivement des Spitfire, des Mosquito, des Meteor, des CF100, des F 104 et des F 16. Aujourd’hui, elle accueille l'école de pilotage de la Force Aérienne, le Wing Hélico ainsi que le Wing Météo.

C. Vandelois