La Hulpe 1310

Pepinster: un mois après les inondations, le centre d'accueil installé à la gare continue d'aider les sinistrés

A Pepinster, cela fait un mois que fonctionne le point d'accueil des sinistrés de la commune installé dans la gare et géré par un groupe de bénévoles. On y trouve quantités de denrées diverses, et on y propose aussi des repas trois par jour.

Au fil du temps, le point d'accueil doit désormais évoluer vers d'autres types de dons et le système des repas va changer.

On a directement eu 20 à 25 bénévoles

Le centre d’accueil à la gare de Pepinster a ouvert dès le 16 juillet à la demande du bourgmestre. Un groupe de bénévoles s’est très vite constitué pour l’aide urgente. Depuis, le centre fonctionne à plein régime. Claude Dedye, l’un des responsables: "Au niveau des bénévoles, on a directement eu 20 à 25 personnes qui sont venues nous trouver. Au niveau des fournisseurs, tout nous est donné. Grâce à cela, nous avons un magasin qui regorge de produits".

Le centre fournit également de nombreux repas aux sinistrés: "Nous avons fourni entre 150 et 400 repas, c'est la moyenne à l'heure actuelle".

Un plan B pour les repas

Un bémol cependant: le Relais social urbain de Verviers et Liège Atlas de Jupille arrêtent la confection des repas. Il faut donc trouver un plan B. Nathalie Audrant, autre responsable: "On a toujours des contacts de restaurateurs qui nous proposent régulièrement de nous livrer des repas. Sinon, on a des stocks et le matériel pour cuisiner".

Priorité aux électroménagers, aux outils et à la main d'oeuvre

Quant aux dons, le centre s’oriente avec les petits et gros électroménagers, ainsi que les outils. Nathalie Audrant: "Burins, marteaux, brouettes, seaux, raclette, pelles sont vraiment les bienvenus, et surtout de la main d'oeuvre. Il faudrait des gens qui viennent aider à faire ces travaux dans les maisons".

Le centre exerce aussi pleinement son rôle social: ainsi, cet habitant sinistré est venu pour parler, tout simplement: "Dans cette situation difficile, un petit peu d'humour, ça fait du bien" témoigne-t-il.

L’occupation gratuite de la gare par le centre est prévue jusque fin août, mais l’accord avec la SNCB sera prolongé.

Sur le même sujet...

JT du 14/08/2021

Philippe Collette

Retrouvez l'article original sur RTBF