Wavre 1300

La Clinique psychiatrique de la Forêt de Soignes autorisée à s'installer à Wavre, mais sous conditions: la direction introduit un recours

La fonctionnaire déléguée du Brabant wallon a récemment donné son feu vert à la construction d’une nouvelle clinique psychiatrique à Wavre.

Ce bâtiment sera situé à côté de la Clinique du Bois de la Pierre, en bordure de la Nationale 4. Il aura une capacité de 79 lits et comportera également un hôpital de jour de 17 places.

En fait, c’est un déménagement qui va s’opérer dans le secteur hospitalier. Le nouvel établissement abritera la Clinique de la Forêt de Soignes qui veut quitter ses installations vétustes de La Hulpe pour venir s’installer à Wavre.

Un recours contre le permis

Pour l’ASBL SILVA medical qui a introduit la demande de permis (elle gère plusieurs établissements de soin dont la Clinique de la Forêt de Soignes et la Clinique du Bois de la Pierre), ce feu vert devrait être une bonne nouvelle. Mais ce n’est pas vraiment le cas. L’autorisation de la fonctionnaire déléguée est assortie d’une série de conditions qui ont du mal à passer. L'association a donc décidé d'introduire un recours contre ce permis qu’elle attendait pourtant avec impatience.

Une condition en particulier pose problème aux responsables de la clinique. Si elle veut concrétiser son projet, l’ASBL SILVA medical doit renoncer à traiter les 26 patients de son unité de psychiatrie légale. Durant l’enquête publique, plusieurs riverains ont exprimé des craintes concernant le profil de ces individus. Et la fonctionnaire déléguée leur a donné raison, considérant qu’il n’était pas judicieux de placer cette unité dans un milieu urbanisé si proche des habitations.

Une mission confiée par le fédéral

Mais qui sont ces patients? Il ne s’agit en aucun cas de psychopathes, de sociopathes ou de pervers. Ce sont des personnes en fin de parcours carcéral engagées dans un processus de resociabilisation et qui ont besoin de soins médicaux. Elles ne présentent pas de danger particulier. Normalement, elles devraient être prises en charge dans des centres de psychiatrie légale, mais les places y sont rares. Il y a plusieurs années, le gouvernement fédéral a donc confié à la Clinique de la Forêt de Soignes la mission de s’occuper de ces patients, en attendant la construction de nouvelles infrastructures.

Voilà donc ce qui embarrasse l’ASBL SILVA Medical. Si elle ne peut plus les accueillir dans son nouvel hôpital, que vont devenir ces patients? Et que va devenir l’équipe médicale (une vingtaine de personnes) qui s’occupe d’eux? Plus largement, l’ASBL s’interroge sur la viabilité de son projet de nouvelle clinique sans cette unité. Elle souligne au passage que ce projet a reçu un financement de l’AVIQ, l’Agence wallonne pour une Vie de Qualité.

Suite au recours que l'association vient d’introduire, le dossier est remonté jusqu’au gouvernement wallon. C’est lui qui devra trancher. Le permis octroyé sous conditions par la fonctionnaire déléguée sera-t-il confirmé ou réformé? Réponse dans les prochaines semaines.

Hugues Van Peel

Retrouvez l'article original sur RTBF