Saint-Josse-ten-Noode 1210

Les musées royaux des Beaux-Arts vous invitent à admirer les maîtres de l'Art Ancien

À partir du 19 mai, le Musée Oldmasters à Bruxelles sera de nouveau accessible au public.

Les visites de musées vous ont manqués ? Bonne nouvelle : après deux mois sans visiteurs, les musées royaux des Beaux-Arts de Belgique accueillent le grand public... avec prudence et beaucoup de modération.

Parmi les six musées royaux de Belgique, un seul va être rouvert pour le moment : le Musée Oldmasters, consacré à l'art d'ancien, couvrant une période qui s’étend du XVe au XVIIIe siècle, avec un focus particulier sur la peinture des anciens Pays-Bas méridionaux. Pourquoi ce musée-là plutôt qu'un autre ? “C'est une question d'espace” nous explique Samir Al-Haddad, responsable presse de l'institution bruxelloise. “C'est celui qui a le plus de superficie, et qui permet d'accueillir le plus de personnes en toute sécurité”.

De nombreuses précautions ont été prises afin d'assurer un redémarrage en tout tranquille. Ainsi, le musée a mis en place des quotas pour de répartir le nombre de visiteurs tout au long de la journée. Si vous achetez votre ticket en ligne (ce qui est recommandé), il vous sera par exemple demandé de sélectionner l'heure à laquelle vous souhaitez débuter votre visite. Néanmoins, il sera toujours possible d'acheter par carte bancaire vos billets sur place, dans la mesure des places disponibles. Afin d'éviter que trop de personnes ne se retrouvent dans le même espace fermé, un nombre maximum de visiteurs sera fixé pour chaque salle, en fonction de la dimension de chacune. La salle Bruegel, la plus petite du Oldmasters, ne pourra accueillir que 6 personnes à la fois.

Comme partout, il sera demandé aux visiteurs de garder une distance de 1,5 mètre. Au niveau sanitaire, de nombreuses précautions seront prises. Le port du masque n'est pas obligatoire, mais il est recommandé afin de protéger le personnel, qui lui sera automatiquement masqué. La liste complète des mesures de prévention est disponible à cette adresse.

Une visite un peu différente

Pandémie oblige, la visite du musée sera donc assez différente de ce qui se fait d'habitude. Pas question par exemple de faire des allers-retours dans le musée : il y a un parcours préétabli, sous forme de promenade à travers le musée, et celui-ci est à respecter “comme au château de Versailles”. Il ne sera pas non plus possible de se faire guider dans les salles du musée, que ce soit par un membre du personnel, ou avec l'aide d'audioguide.

Mais comme le souligne M. Al-Haddad, les visites devraient également être plus tranquilles. En mai 2019, entre 2000 et 3000 personnes visitaient le musée chaque jour, une fréquentation inatteignable actuellement au vu de la crise sanitaire. Non seulement les quotas fixés par le musée ne permettent pas d'accueillir autant de visiteurs (maximum 100 personnes par tranche horaire et 250 visiteurs en même temps), mais il est peu probable que le public se presse en masse aux portes du musée. Habituellement, une grande partie des visiteurs sont des touristes venus de pays étrangers.

 

D'autres musées suivront

S'il n'est pas certain que le public sera au rendez-vous, le musée peut en tout cas compter sur le soutien de plusieurs artistes qui seront présents ce mardi 19 mai pour la réouverture : Thomas Lerooy, Jeff Kowatch, Agnès Guillaume et Steve Houben.

Pour ce qui est des autres musées royaux, le déconfinement sera progressif. Le musée “Fin du siècle” devrait accueillir de nouveau des visiteurs courant juin, et sera suivi par d'autres dans les mois à venir. La direction avisera en fonction des prochaines décisions fédérales et de la fréquentation des salles. Le doute plane surtout sur le musée Magritte. “C'est le plus difficile en termes d'infrastructures” nous explique-t-on. En effet les salles et les escaliers de celui-ci sont relativement exigus. “Il sera peut-être nécessaire d'attendre un assouplissement des mesures”.

En attendant la réouverture de tous les musées royaux, le site web de l'institution propose toujours beaucoup de contenus en ligne : expositions virtuelles, vidéos, ateliers créatifs pour enfants, etc.

 

AC