Saint-Josse-ten-Noode 1210

Appel aux dons : le club bruxellois C12 lance une campagne de crowdfunding

Fermée depuis le 8 mars, la plateforme culturelle fait appel à son public pour faire face à la crise.

Ce n'est pas seulement un club de musique électronique”. C'est ce que nous explique Mahdi Filograna, responsable communication du C12, une plateforme culturelle multidisciplinaire. Lancée en février 2018, cette initiative belge dépasse en effet le carcan généralement adopté par les boîtes bruxelloises, puisqu'elle propose des concerts, des expositions, des installations d'arts et bien d'autres choses qui font le bonheur de sa communauté grandissante.

Du moins en temps normal. Fermé depuis le 8 mars, le C12 vit actuellement une période de grande incertitude, comme de nombreuses institutions culturelles. La réouverture n'étant a priori pas pour tout de suite, le club se retrouve en difficulté financière. Désireux de poursuivre l'aventure, son équipe a donc lancé une opération de crowdfunding, dont le but est de récolter 50000€, qui devrait leur permettre de ne pas mettre la clé sous la porte.

Une plateforme inclusive

L'opération de crowdfunding lancée est assez particulière, puisqu'elle s'apparente à une boutique en ligne. Les dons faits au C12 permettent d'obtenir quelque chose en retour : en échange, vous recevrez une affiche, un t-shirt, un abonnement illimité, mais aussi un dîner exclusif pour 20 personnes dans l'enceinte du club, un workshop de création musicale ou d'apprentissage du DJing, une pre-party privée ou encore une séance photo professionnelle. Visiblement, l'opération fonctionne plutôt bien : 3 jours après avoir été lancée, près de 10000 € ont déjà été récoltés, soit 20% de l'objectif fixé par la campagne, qui devrait se poursuivre jusqu'au 28 juin.

Pourquoi cet engouement ? “Le public partage nos valeurs” avance Mahdi Filograna en guise d’explication. Défendant des idées inclusives, le C12 se présente comme un “safe place”, un lieu protégé des normes du monde extérieur, et protecteur de son public. Envisagé comme un point d'ancrage à Bruxelles, le club valorise l'égalité, la diversité, la liberté, la culture alternative et la créativité.

Soutenir les artistes

Le C12 a également profité du confinement pour lancer son propre label, en proposant 10 compilations digitales baptisées “Social Distancing”, un titre d'actualité. Tous les musiciens impliqués (parmi lesquels on trouve notamment Le Motel, Different Fountains, Davy ou encore Gols) sont Belges, ou liés à la scène bruxelloise — une belle manière de soutenir les artistes locaux. “Le but c'est de leur permettre de pouvoir continuer à s'exprimer, de les soutenir pendant la crise” précise Mahdi Filograna. “Tout le monde est extrêmement solidaire. On est dans la même situation.

 

Pour soutenir le C12, rendez-vous sur leur site web.

 

Adrien Corbeel