Woluwe-Saint-Lambert 1200

Le festival Pink Screens célèbre sa 20e édition à Bruxelles

La 20e édition du festival du film queer se déroulera du 11 au 20 novembre.

Après une 19e édition virtuelle, le Pink Screens devrait faire son retour dans les salles bruxelloises. Pour ses 20 ans, le festival queer, qui “explose l’écran et les normes, déconstruit les binarités et articule les fiertés” s'installera dans 4 cinémas de la capitale : le Nova (son QG), l'Aventure, le cinéma Galeries et le Palace. Pendant 10 jours, ils accueilleront des films de fictions, des documentaires, des films expérimentaux sélectionnés par l'équipe de bénévoles de l'ASBL Genres d'à côté. Au total, le festival proposera 35 longs-métrages et 7 séances de courts-métrages.

Le focus de cette 20e édition sera "Et à l'Est, rien de nouveau ?". “Face à la montée des conservatismes religieux et à de prétendues " zones libres d’idéologie LGBT ", Pink Screens tenait cette année à souligner toute la diversité des combats de nos camarades queers de ce qu'on a appelé l'Europe de l'Est”. On pourra notamment découvrir le film roumain “Poppy Fields”, le documentaire hongrois “Colors of Tobi” et le film géorgien “Cometas”.

De multiples invités seront présents au festival, dont le cinéaste Nabil Ben Yadir, qui présentera en avant-première son nouveau long-métrage, "Animals", un film inspiré du crime homophobe d'Ihsane Jarfi. Des lectures, des débats, des rencontres (et des gueulantes !) seront organisés pendant toute la durée de l'édition. On retrouvera sa traditionnelle exposition avec une dizaine d’artistes queers d’horizons très différents, ainsi qu'une série de séances autour du cinéma porno gay/queer. Seule la fameuse Pink Night manque appel, crise sanitaire oblige.

 

Le programme du festival

 

Adrien Corbeel/RTBF Culture