Forest 1190

Parc Initialis à Mons : 25 ans de technologie et de création d'emploi

Une grande toile blanche tombe sur le sol et dévoile le nouveau logo: le parc scientifique Initialis s'appelle désormais "Initialis Innovation Pole by UMons".

Un nom qui résume la réalité de ce parc d'entreprises qui fête aujourd'hui ses 25 ans: une collaboration étroite entre l'Université de Mons, des entreprises actives dans le secteur des technologies de pointe et l'intercommunale IDEA, partenaire de toujours. En un quart de siècle, que de chemin parcouru… Nicolas Martin, le bourgmestre de Mon se souvient de "ce champ de patates sur lequel il n'y avait rien, rien ne laissait imaginer alors ce que c'est devenu aujourd'hui". Le pari était d'attirer à Mons des entreprises actives dans l'innovation et les technologies de pointe, pari gagné pour Caroline Decamps, directrice d'IDEA, elle donne les chiffres: "sur 23 hectares, on peut compter plus de 70 entreprises générant plus de 720 emplois". Les plus célèbres sont connues pour leur success story: I-Care, Fishing Cactus, AMB, Ulysse Group, Eonyx… Le parc scientifique montois est rempli mais une extension est prête à accueillir de nouvelles sociétés : Initialis 2.0 doublera la superficie du site avec ses 30 hectares supplémentaires.

L'Umons et la Maison de l'Entreprise, moteurs d'Initialis.

Pour souffler les 25 bougies du gâteau d'anniversaire, on retrouve ceux qui étaient là dès les premières heures: l'IDEA mais aussi l'UMons et la Maison de l'Entreprise. L'actuel recteur de l'UMons est bien placé pour en parler, lui qui a été parmi les fondateurs de Materia Nova, un des trois centres de recherche de l'UMons installé dans la zone (Multitel, Click et Materia Nova). Philippe Dubois insiste sur l'importance de la reconnaissance au niveau international. 

L'entreprise, elle peut aussi être créée par des hommes et des femmes de la région porteur d'un projet innovant. Patrice Thiry, directeur de la Maison de l'Entreprise donne l'exemple de la société Ulysse Group, une des premières à s'être installée dans la zone d'activités: "Ulysse a été créé par Gauthier Delfosse, un ingénieur sorti de la Faculté polytechnique de Mons, il a décidé de développer son business en informatique à la fin des années '90, une époque où quand on parlait de web et de réseaux, personne ne comprenait rien et il était à la mode d'aller dans des grands centres comme Paris, Londres ou Amsterdam… Il a préféré - comme Fabrice Brion d'I-Care - gérer son business dans sa région, ce sont de vrais Montois qui ont décidé de créer de la valeur ajoutée ici et d'engager des locaux". 

Regarder le chemin parcouru c'est bien mais quels sont les défis pour demain? Quels sont les verrous à faire sauter pour développer encore cette grande maternité d'entreprises qu'est devenue Intitialis? Pour Nicolas Martin, il est important de garder un accès au capital à risques, convaincre les investisseurs d'oser parfois se lancer dans des projets plus risqués . Caroline Decamps, directrice d'Idea estime qu'il y a des efforts à faire pour soutenir des projets avec une croissance industrielle. Des technologies qui débouchent sur des entreprises créatrices d'emplois. A ce propos, l'entreprise I-Care est un exemple à suivre. Luc Langer, directeur de Materia Nova demande quant à lui des procédures plus rapides du côté de la Région wallonne, "ça prend trop de temps aujourd'hui de faire aboutir des projets, il y a des efforts à faire de ce côté-là". Quant au recteur de l'UMons, Philippe Dubois, il insiste sur l'importance de cultiver l'esprit d'entreprendre auprès des jeunes, "l'UMons le fait par exemple en organisant des binômes entre de jeunes porteurs de projet et des entrepreneur expérimentés". 

 

Isabelle Palmitessa

Retrouvez l'article original sur RTBF