Forest 1190

La seconde main: un service essentiel ?

La Fédération RESSOURCES et ses membres plaident pour une réouverture partielle et contrôlée des magasins d’économie sociale de seconde main. C'est le cas de l'ASBL Terre qui est une entreprise d’économie sociale active dans la récupération et la valorisation de textile en région liégeoise.

Aujourd’hui dans ce contexte de crise sanitaire, économique et sociale, elles s’activent pour répondre aux besoins de tous. Elles fournissent des vêtements, électro, livres, jouets et autres meubles, ou encore du matériel informatique aux élèves, aux associations et aux écoles... en " click & collect " ou sur rendez-vous. Mais ces actions ne suffisent pas pour subvenir aux besoins des plus fragilisés. Une réouverture des magasins d’économie sociale de seconde main est essentielle pour préserver l’environnement et combattre les inégalités et la pauvreté.

Combattre la précarisation : Les magasins de seconde main, par leur politique de petits prix pour des produits de première nécessité, sont une réponse aux situations de précarité. Avec l’arrivée de l’hiver, les personnes en difficultés financières, au chômage ou encore les personnes à la rue doivent avoir la possibilité de s’équiper de vêtements, de chaussures ou d’autres objets de première nécessité.

Renforcer la solidarité et le lien social: la crise sanitaire fragilise le budget des familles aux revenus modestes. Pour permettre à tous d’aborder les fêtes de fin d’année de façon solidaire, il est important de donner la possibilité d’offrir des cadeaux de Saint-Nicolas ou des petites attentions pour ses proches. Ceci favorise le maintien du lien social malgré la distanciation physique, tout en soutenant des achats durables, solidaires et locaux.

Lutter contre la fracture numérique : Les magasins de seconde main assument un service essentiel pour les personnes qui n’ont par ailleurs pas accès à l’e-commerce ou au service de " click and collect ".

Afin de réduire l’impact de la crise sur les plus faibles et l’environnement, RESSOURCES et ses membres appellent les autorités à reconnaitre les entreprises sociales de la réutilisation comme service ESSENTIEL et à intensifier leurs mesures de soutien.

La fédération RESSOURCES représente 62 entreprises sociales et circulaires actives dans la réutilisation des biens et des matières en Wallonie et à Bruxelles. Chaque année, ces entreprises collectent plus de 165.000 tonnes de déchets encombrants. Grâce à une collecte préservante et leur revalorisation, 46.000 tonnes retrouvent une nouvelle vie via une des 175 boutiques du réseau. L’impact environnemental est clair, ces objets – dans une dynamique circulaire – retournent sur le marché local réduisant d’autant nos déchets. Ces activités de collecte, tri, revalorisation et vente occupent près de 8.000 personnes. Les entreprises sociales et circulaires contribuent ainsi à une société plus juste, plus durable et plus solidaire.

RTC