Ganshoren 1083

200 ans pour l'Opéra Royal de Wallonie!

L'Opéra Royal de Wallonie fête son bicentenaire, l'occasion de redécouvrir ce lieu majestueux!

C’est en 1816 que le roi Guillaume d’Orange cède à la Ville de Liège le terrain et les matériaux de l’ancien couvent des dominicains pour y construire un théâtre. Un théâtre qui sera inauguré le 4 novembre 1820 selon les plans de l’architecte Auguste Dukers et cela avec la collaboration de tous les liégeois. "La population a participé à une sorte de crowdfunding à l'époque pour construire leur théâtre à eux. C'est ainsi qu'est né ce merveilleux bâtiment avec notamment beaucoup de matériaux de récupération." explique Stefano Mazzonis, le directeur de l'Opéra Royal de Wallonie. En effet c'est grâce à une souscription populaire qu'il a été construit en 1818 et fini deux ans plus tard en 1820.

Au départ, le théâtre n'était pas dédié exclusivement à l'Opéra. Beaucoup de célébrités ont d'ailleurs foulé ses planches: "C'était aussi un théâtre de prose avec des concerts et des pièces. De grandes actrices comme Sarah Bernardt sont passées par ici. Elle est venue beaucoup de fois à Liège jouer ici sur ce plateau. On peut aussi citer Franz Liszt qui est venu donner des concerts ou encore Ambroise Thomas qui est venu assister à son Hamlet ici à Liège" rappelle Stefano Mazzonis avec fierté.

L'Opéra Royal de Wallonie est malheureusement fermé pour le moment. La fête du bicentenaire aura tout de même bien lieu puisqu'elle est reportée et pas annulée. Encore un peu de patience. En attendant, vous pouvez retrouver toutes les informations concernant la programmation et les événements prévus autour de cet anniversaire sur le site de l'Opéra.

Quelques dates clés:

1818: En présence de la célèbre comédienne Mademoiselle Mars, on pose la première pierre du septième théâtre de Liège qui sera inauguré deux ans plus tard, le 4 novembre 1820 avec Zémire et Azor de Grétry. Lors de la révolution liégeoise, de nombreuses églises ont été détruites et c’est avec des matériaux récupérés notamment dans la cathédrale Saint Lambert et le couvent des Chartreux (pour les colonnes de la façade) que le Théâtre Royal a été construit.

1840: Le théâtre est agrandi grâce à la fermeture du péristyle qui l’entoure. Il ne reste plus aujourd’hui que celui de la façade.

1860: Le Conseil Communal approuve le projet de transformations, le bâtiment sera allongé de 10 mètres à l’arrière et la nouvelle salle fera 20 mètres de profondeur sur 16 mètres de large, contre 13 mètres sur 8 initialement. C’est à cette époque qu’on modifie le décor de la salle, qu’on aménage les loges et qu’on installe des fauteuils aux balcons (avant cela, le public assistait au spectacle debout). On élargit l’amphithéâtre et la capacité de la salle passe alors à 1554 places contre 1088 précédemment.

1887: L’éclairage électrique est installé.

1903: Les frères Berchmans, Emile et Oscar, s’attachent à la décoration de la salle du théâtre. Emile peint la toile du plafond et Oscar, le sculpteur, réalise le lustre.

1930: Le même Oscar Berchmans sculpte un fronton qui est ajouté à la façade.

1959: A nouveau de grandes transformations: la salle est défoncée pour en incliner le plancher, les baignoires du rez-de-chaussée sont supprimées, un jeu d’orgue est aménagé sur le plateau et on installe quatre ponts mobiles sous la scène. La salle compte maintenant 1268 places.

1976: Encore un réarrangement de la salle: nouveaux fauteuils à l’amphithéâtre et aux galeries, portes vitrées aux accès extérieurs, tapis plain dans les couloirs, placement de quatre ascenseurs, installation d’un conditionnement d’air… Un nouveau jeu d’orgue est installé dans la salle à l’emplacement d’une loge de spectateurs. La salle a maintenant son nombre de places définitif: 1037.

1997: Dernier aménagement dans la salle, les sièges ont été rénovés et leur nombre passe à 1033.

1999: Certaines parties du Théâtre sont classées.

2009 > 2012: L’édifice subit une nouvelle transformation accompagnée d’une restauration complète tant extérieure qu’intérieure. C’est ainsi que sa magnifique salle de spectacle, à l’italienne, a retrouvé son lustre d’antan et que la machinerie de scène est parfaitement adaptée aux techniques modernes et en fait un des théâtres les plus modernes au monde. Le bâtiment se voit aussi agrandi, en hauteur, et doté d’une salle dite polyvalente pouvant accueillir tant des spectacles de plus petite forme, que des répétitions ou encore des colloques.

RTC et M.J.